Nombre total de visites : 3679145
Aujourd'hui : 535
En ligne actuellement : 1

Madagascar : Kidnapping d’un « karàna ». La voiture utilisée abandonnée à Ambohidrapeto

2018-07-25 00:39:42 - Vendredi 20 juillet vers 8 heures 30 du matin, des éléments de la brigade d’Itaosy se sont rendus dans la commune d’Ambohidrapeto après avoir été alertés par le « fokonolona » sur la présence d’une voiture suspecte stationnée sur le bord de la route du village appelé Ambodiampanga, dans le « fokontany » d’Antanetibe. Il s’agit d’une Wolswagen Tiguan immatriculée… WWT.

Le « fokonolona » affirme l’avoir repérée depuis jeudi 19 juillet en fin de la matinée sans avoir remarqué la personne qui l’avait mise à cet endroit. Le lendemain, les responsables du « fokontany » ont alerté la gendarmerie. Ayant procédé au constat de la voiture, les gendarmes ont vu que la voiture n’était pas fermée à clé. A l’intérieur, ils ont trouvé des clés et des dossiers importants comme des cartes d’identité nationale. 
 
Puisque les papiers de la voiture étaient parmi ces dossiers, les gendarmes ont pu identifier le propriétaire qui est un « Karàna ». Appelé I.M. , il habiterait dans le « fokontany » d’Ambohitsoa, dans le 2e Arrondissement de la commune urbaine d’Antananarivo. Les cartes d’identité nationale appartiendraient à I.M.S. et M.A.A.. La découverte de ces indices a alors incité la gendarmerie à conclure que cette voiture a été abandonnée. Ils l’ont alors amenée à la brigade d’Itaosy avant d’alerter le propriétaire.
 
Un Karana kidnappé. Informé de la situation, le propriétaire a reconnu que sa voiture avait disparu tout en disant qu’il va envoyer quelqu’un pour la récupérer. Ainsi, un Malgache est venu à la brigade pour le faire. Ce qui a étonné la gendarmerie était le fait qu’aucune plainte relative à la disparition de cette voiture n’aurait été déposée auprès des forces de l’ordre. Or, toutes les circonstances de sa découverte à Ambodiampanga laissent penser à quelque chose de louche. Y avait-il un kidnapping et cette voiture avait été utilisée dans l’opération ? Cette question n’a pas tardé à avoir une réponse.
 
Hier, des sources concordantes ont signalé l’existence d’un « Karàna » enlevé dans le quartier de Tsaralalàna, vendredi 19 juillet. La victime ne serait autre que le nommé Mansoor Abdoul Aziz. S’agit-il du propriétaire de l’une des cartes d’identité nationale découvertes dans la voiture ? Si tel est vraiment le cas, pourquoi ses proches n’ont pas communiqué cette information dès que cet acte avait été commis ? Le Collectif des Français d’origine Indienne à Madagascar qui est censé collaborer étroitement avec la Cellule d’Enquête mixte pour la lutte contre le kidnapping, n’était pas informé de ce fait ? Affaire à suivre…
 
T.M.

: Afrique Monde