::Afrique-Monde::
Nombre total de visites : 3633305
Aujourd'hui : 41
En ligne actuellement : 1

France : Révélation. Alexandre Benalla, un agent des services secrets marocains ?

2018-07-23 00:07:52 - C'est le titre d'un article publié par le site algérien «algérie patriotique» en date du 20 juillet 2018 qui fait bondir. Les collègues algériens n'y vont pas de main morte sur le sujet. Le site dénonce l'infiltration de services secrets étrangers d'un pays musulman au sommet de l'Etat français.

Avec Alexandre Benalla, qui ne serait, en outre, pas son vrai nom (écrit dans les commentaires sous l'article), les services secrets marocains auraient directement leur assise au sein du pouvoir politique français (à la tête de l'Etat) ce qui expliquerait de nombreuses choses dans les orientations politiques en France depuis quelques années... notamment en faveur de l'islam en France et de l'introduction de la langue arabe sur le sol français au profit (sic - NDE) de langues autochtones comme le breton par exemple. «Que le sommet de l'iceberg» explique le site algérien en dénonçant le fait que les média français se taisent sur cette information pourtant intéressante, grave, chaude, excitante. En outre, BFM TV a rélévé en direct la volonté d'Alexandre Benalla, un jeune de 26 ans, de mettre sur pied une cellule de services secrets à la française.... des choses qui se réalisent dans les dictatures. 
 
Un agent des services secrets marocains 
 
Alexandre Benalla, 26 ans, une tête des services secrets marocains à la tête de l'Etat français ? C'est, donc, l'affirmation du site algérien qui dit avoir des preuves. C'est Najet Vallaud Belkacem qui aurait introduit l'espion, donc marocain, en France dans la haute sphère politique via le parti socialiste. On apprend que d'autres personnalités politiques seraient à la solde d'un état étranger, « en effet, des sources informées ont révélé à Algeriepatriotique que le déjà ex-chargé de mission auprès du chef de cabinet du président Macron est, en réalité, un agent de la DGED marocaine. Alexandre Benalla a gravi les échelons doucement mais sûrement depuis qu'il fut introduit dans les rouages du Parti socialiste par l'ancienne ministre de l'Education, Najet Vallaud Belkacem, elle-même inféodée à Rabat, aux côtés de Rachida Dati, Myriam Al-Khomri, Audrey Azoulay et bien d'autres ». Le site rappelle que Najet Vallaud Belkacem est au service du Maroc, une information déjà connue depuis longtemps en France. 
 
Les média français orientent le débat 
 
Toujours selon le site algérien les média français font tout pour orienter et focaliser le débat sur «les frasques du voyou bombardé «chargé de mission» à l'Elysée pour ne pas révéler se qui se cache derrière l'ascension fulgurante de Benalla dans la politique française, «mais aucun média français n'a cherché à connaître le secret qui se cache derrière son ascension fulgurante depuis François Hollande jusqu'à Emmanuel Macron qui l'a définitivement pris sous sa protection avant qu'éclate ce scandale». 
 
Benalla pilotait un projet de «services secrets à la française» pour l'Élysée. C'est BFM TV qui a révélé le sujet en direct ce dimanche 22 juillet 2018. «Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Alexandre Benalla travaillait activement à une fusion des différents services qui s'occupent de la sécurité du Président: gendarmes et policiers, à l'intérieur et à l'extérieur du Palais», écrit BFM TV. Benalla, 26 ans, avait, donc, pris un pouvoir incroyable sur les chefs de la gendarmerie et de la police en France. Les révélations du site algérien veulent montrer des implications plus profondes encore dans le cœur de la France. 
 
Nous, à la rédaction, nous attendons d'autres révélations du site Algeriepatriotique et la publication, cette fois, de preuves . 
 
Les incidents de chorégraphie, qui eurent lieu le jour du défilé du 14 juillet 2018, une petite introduction à ce qui va se dérouler bientôt ?
 
Olivier Renault
NRT24
 
 
 

: Afrique Monde