Nombre total de visites : 3657634
Aujourd'hui : 681
En ligne actuellement : 1

Genève, paradis des dictateurs (Temps Présent) vidéo

2018-07-05 16:13:22 - Avec l'aide d'informaticiens amateurs, nous sommes partis à la traque aux dictateurs, qui viennent dépenser des sommes hallucinantes dans les palaces genevois, tandis que leurs peuples sont écrasés de misère. Comme l'épouse du président camerounais, qui vient voir son coiffeur en jet privé. Coup de projecteur sur un scandale qui fait partie du décor.

Comment une petite antenne vissée sur le balcon d'un retraité en bordure de l'Aéroport de Genève a-t-elle pu trahir des secrets aussi jalousement gardés ? Avec l'aide d'un petit groupe hétéroclite d'informaticiens, de journalistes et de passionnés d'aviation, l'antenne de Mike Gerard s'est transformée en radar très particulier : le détecteur de dictateurs.
 
Monarques du Golfe, potentats africains, autocrates d'Asie centrale : grâce au petit logiciel qu'ils ont développé, les allées et venues genevoises des dirigeants les plus autoritaires de la planète sont désormais rendues publiques en direct sur les réseaux sociaux. Depuis des décennies, la présence régulière à Genève de riches autocrates dans les palaces et les boutiques de luxe fait partie du décor.
 
Qui sont donc ces fameux dictateurs ? Teodorin Obiang, fils du président de la microscopique Guinée équatoriale, caricature du cleptocrate. Il dépense sans compter l'argent outrageusement volé à son peuple. La justice genevoise a fait confisquer ses biens, dont une vingtaine de voitures en transit à Cointrin. Il y a aussi Paul Biya, président du Cameroun depuis 34 ans, qui passe le plus clair de son temps à l'hôtel Intercontinental de Genève. Son avion présidentiel de location qui l'attend sur le tarmac est facturé plus de 100'000 euros par jour au contribuable camerounais. Rencontre avec les "Biya spotters", des militants qui dénoncent le train de vie outrageusement luxueux de leur président. Viennent ensuite les autocrates d'Asie centrale. Ilham Aliyev, Président de l'Azerbaïdjan, qui a "hérité" du poste de son père, et Noursoultan Nazarbaiev, dirigeant du Kazakhstan depuis 27 ans, encore réélu en 2015 avec 97% des voix. 
 

 
RTS
 
Lire également :
- Comment Biya préside depuis Genève, onzième région du pays (Lettre du Continent) 
- L'amour du président Paul Biya pour Genève coûte cher au Cameroun (RTS) 
- Le dictateur Paul Biya installé et soutenu par Paris au Cameroun, en villégiature à Genève (Vidéo)
 

: Afrique Monde