Nombre total de visites : 3674829
Aujourd'hui : 527
En ligne actuellement : 2

Madagascar : Vers une élection anticipée au mois d’Octobre

2018-05-31 08:06:33 - Élection anticipée il y aura, selon la décision de la Haute Cour Constitutionnelle relative à la requête aux fins de déchéance du président de la République. La date ou plutôt la période durant laquelle cette élection se déroulera semble se confirmer de jour en jour. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) avait déjà esquissé trois schémas pour les élections.

La date du 28 Août que la CENI avait proposé au départ, ne sera visiblement plus faisable. Selon les explications du Vice-président de la CENI, Thierry Rakotonarivo, le premier tour des élections pourrait ainsi avoir lieu au mois d’octobre prochain. Cela laisserait le temps aux candidats à la prochaine présidentielle de bien se préparer. D’autre part, une élection en octobre permettrait l’achèvement des examens scolaires officiels sans toutefois encore entrer dans la période de pluie.
 
La détermination de la date exacte de la tenue de cette élection anticipée reposera sur le prochain gouvernement de consensus qui devra être mis en place d’ici quelques jours. La CENI sera donc à nouveau amenée à proposer un autre calendrier électoral à l’Exécutif.
 
Un point positif, les fonds nécessaires à la tenue des élections sont déjà disponibles, à hauteur de 40 milliards d’Ariary pour l’État malgache et près de 12 millions de dollars dans le Basket-Fund destiné à ce titre.
 
Fin de mandat dans les temps
 
Un éventuel premier tour au mois d’octobre reporterait la démission tant demandée du président de la République s’il se porte candidat aux présidentielles. En effet, si Hery Rajaonarimampianina se présente à sa propre succession, et dans le cas où la date du premier tour serait fixée au 28 août 2018, le Président serait dans l’obligation de démissionner d’ici la fin du mois de juin. Une élection au mois d’octobre par contre repousserait sa démission de deux mois. Pour un premier tour en octobre, les résultats du second tour seront connus vers la mi-décembre, a précisé Thierry Rakotonarivo.
 
Ainsi, si Hery Rajaonarimampianina ne se porte pas candidat, il aura tout de même achevé son mandat à quelques semaines près. Ce cas de figure risque pourtant de rendre encore plus tendue la conjoncture politique car du point de vue de l’opposition, ni Hery Rajaonarimampianina ni son équipe ne devraient conduire les élections.
 
Ny Aina Rahaga - madagascar-tribune.com

: Afrique Monde