Nombre total de visites : 3597040
Aujourd'hui : 142
En ligne actuellement : 1

Cameroun: L’ambassadeur des Etats Unis devrait quitter Yaoundé cette nuit

2018-05-29 00:17:13 - L’ambassadeur des Etats Unis au Cameroun devrait quitter Yaoundé cette nuit (mercredi), selon le journal l’Anecdote qui annonce l’information à la une de son édition en kiosque jeudi. 

Le journal d’Amougou Belinga a titré « Incident diplomatique: l’Ambassadeur des Etats Unis a quitté le Cameroun cette nuit ». 
Peter Henry Barlerin avait indiqué que Washington est préoccupé par l’avenir politique du Cameroun. 
 
Dans un communiqué publié vendredi, la représentation américaine à Yaoundé a appelé le chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, à penser à son héritage et à travailler sur la trace qu’il veut laisser dans l’histoire en suivant les exemples de Nelson Mandela et de George Washington. 
 
Alors qu’il est encore l’un des rares chefs d’Etat en Afrique avec une telle longévité au pouvoir, 36 ans, le président camerounais Paul Biya est de plus en plus contesté dans son pays. Une situation qui tend à se propager à l’extérieur. Ce vendredi 18 mai 2018, les Etats-Unis ont appelé le numéro 1 camerounais à penser à son avenir. 
 
L’administration Trump n’y est pas allée de main morte. Dans un communiqué rendu public par l’ambassade des USA à Yaoundé, l’ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun, Peter Henry Barlerin, a invité Paul Biya âgé de 85 ans depuis février dernier, à «penser à son héritage et à faire comme Nelson Mandela et George Washington». 
 
Le chef de la représentation américaine qui intervient ainsi 24 heures après avoir été reçu en audience par le président camerounais au palais de l’Unité à qui il avait retransmis les félicitations de Donald Trump, le président américain, pour la fête de l’Indépendance du Cameroun (commémorée ce dimanche 20 mai), a fait ressortir l’histoire respectivement de l’ancien président sud-africain et de l’ancien président américain qui avaient tous les deux, faciliter la transition politique dans leurs pays, pour demander au chef d’Etat camerounais de «réfléchir à son héritage et à comment il souhaite que l’on se souvienne de lui dans les livres d’histoire», suscitant dans la foulée, la colère de Yaoundé.
 
Source : actu Cameroun
 

: Afrique Monde