Nombre total de visites : 3613502
Aujourd'hui : 298
En ligne actuellement : 4

Gaza : Au moins 37 Palestiniens tués par des tirs israéliens à Gaza

2018-05-14 17:06:41 - Selon les autorités gazaouies, 37 Palestiniens ont été tués le 14 mai par des tirs de soldats israéliens dans la bande de Gaza, où des milliers de personnes protestent contre le transfert à Jérusalem de l’ambassade américaine en Israël.

La tension est de nouveau montée d’un cran dans la bande de Gaza où 37 Palestiniens, dont un garçon de 14 ans, ont été abattus par des tirs israéliens le 14 mai, selon un bilan provisoire fourni par les autorités gazaouies. Depuis la fin de la matinée, des milliers de personnes manifestent contre le transfert à Jérasalem de l’ambassade américaine en Israël.
 
L’armée israélienne avait largué auparavant des tracts mettant en garde les Gazaouis : «Vous prenez part à des rassemblements violents au risque de votre vie […] Ne laissez pas le Hamas, de la manière la plus cynique, se servir de vous comme ses jouets». Le ministre de la Défense Avigdor Lieberman a prévenu que l’armée emploierait «tous les moyens» pour défendre la frontière, les soldats et les civils israéliens riverains de l’enclave.
 
Ces décès portent à 91 le nombre de Palestiniens tués dans la bande de Gaza depuis le début d’un mouvement de protestation massif le 30 mars. Ils font aussi de cette journée la plus meurtrière du conflit israélo-palestinien depuis la guerre de 2014 dans l’enclave.
 
Outre l’opposition au transfert de l’ambassade, les Palestiniens protestent aussi contre le blocus de Gaza et l’occupation. L’armée israélienne a dénié le caractère pacifiste de la mobilisation la qualifiant «d’opération terroriste» conduite par le Hamas, qui gouverne l’enclave palestinienne et auquel il a livré trois guerres.
 
Ivanka Trump représentera les Etats-Unis lors de la cérémonie du transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem
Ivanka Trump et Jared Kushner, la fille et le gendre mais aussi conseillers du président américain, prendront part à partir de 16H locales (13HCET) avec des centaines de dignitaires des deux pays à la cérémonie en grande pompe qui concrétise l’une des promesses les plus controversées du président Donald Trump et enflamme à nouveau les passions.
 
Saluée comme «historique» par Israël, elle est largement perçue comme un acte de défi envers la communauté internationale dans une période de grande inquiétude pour la stabilité régionale.
 
Par Lerebelle

: Afrique Monde