Nombre total de visites : 3613492
Aujourd'hui : 288
En ligne actuellement : 2

Syrie : Explosions entendues à la frontière israélo-syrienne, sirènes d'urgence israéliennes activées (Sputniknews)

2018-05-10 15:15:07 - Des sirènes d'urgence ont retenti sur le plateau du Golan mercredi soir, alors que le conflit a éclaté de l'autre côté de la frontière israélo-syrienne, prétendument entre les forces israéliennes et les forces iraniennes en Syrie. De leur côté, les avions à réaction israéliens auraient tiré un barrage de roquettes sur la Syrie jeudi, touchant plusieurs sites militaires.

Les résidents israéliens le long de la frontière tendue du pays avec la Syrie ont été instamment priés de se réfugier dans des abris. Certains projectiles ont été interceptés par les systèmes de défense du Dôme de fer. L'attaque a été signalée pour la première fois par le réseau radio de l'armée exploité par les Forces de défense israéliennes (FDI). Les FDI ont déclaré qu'aucune blessure n'avait été signalée. L'armée a déclaré qu'elle considérait l'attaque "avec une grande sévérité" et qu'elle était préparée à "une grande variété de scénarios".
 
Les utilisateurs des médias sociaux ont signalé que des chars israéliens ont tiré sur des positions en Syrie, que des sorties aériennes israéliennes ont été lancées et que l'artillerie syrienne a bombardé des cibles israéliennes.
 
Les tensions récentes dans la région ont incité les Forces de défense israéliennes à envoyer des véhicules militaires, des troupes et des intercepteurs de missiles sur le plateau du Golan plus tôt dans la journée. Israël était déjà en état d'alerte après que le pays ait prétendu détecter une " activité iranienne " inhabituelle en Syrie. Mardi, après le retrait du président étatsunien Donald Trump de l'accord nucléaire iranien, les attaques israéliennes en Syrie auraient tué huit Iraniens.
 
Les médias syriens ont signalé plus tôt que des roquettes israéliennes avaient été interceptées près du plateau du Golan occupé. Israël a déclaré qu'il avait riposté contre les forces iraniennes en Syrie qui avaient tiré une vingtaine de roquettes sur les positions de première ligne d'Israël.
 
"Des lancements d'une vingtaine de missiles ont été enregistrés vers minuit en direction des positions frontalières sur le plateau du Golan par les forces iraniennes d'al-Qods ", a déclaré un porte-parole de l'armée israélienne à des journalistes. "Plusieurs bases ont été ciblées", a déclaré le porte-parole, ajoutant que certaines roquettes ont été interceptées.
 
L'armée israélienne a déclaré qu'elle considérait l'attaque " avec une grande sévérité ".
 
Les médias de l'État syrien ont rapporté que ses systèmes de défense aérienne ont lancé de multiples vagues d'attaques de missiles par des avions de guerre israéliens. Selon les médias sociaux, les roquettes ont été interceptées au-dessus de Damas.
 
Les frappes de missiles israéliens contre Damas se sont poursuivies pendant des heures après la survenue de l'escarmouche près du plateau du Golan. L'escalade a marqué une confrontation importante entre Israël et la Syrie et peut-être la plus grande escalade militaire depuis la guerre du Kippour, également connue sous le nom de guerre israélo-arabe de 1973, qui s'est terminée par un accord de désengagement en 1974.
 
Selon les médias syriens, les bombardements israéliens ont détruit un site radar syrien au début de la journée de jeudi. En outre, plusieurs roquettes israéliennes ont touché plusieurs sites militaires. Les médias syriens ont rapporté plus tôt que les banlieues sud de la ville syrienne de Homs ont été la cible de tirs violents. Une source militaire a déclaré à l'agence de presse SANA qu'une des roquettes a frappé un entrepôt de munitions.
 
Traduction SLT
 

: Afrique Monde