Nombre total de visites : 3659510
Aujourd'hui : 222
En ligne actuellement : 3

Facebook confirme qu’il espionne vos conversations sur Messenger

2018-04-28 15:15:26 - Facebook a révélé cette semaine qu’il scanne les conversations des utilisateurs de Messenger – y compris les chats textuels, les photos et les liens – dans un effort pour s’assurer que les gens se conforment à ses règles.

Le PDG, Mark Zuckerberg, a pour la première fois lâché le morceau dans une interview avec Ezra Klein de Vox, dans laquelle il a évoqué un incident autour du nettoyage ethnique au Myanmar, et a expliqué que les systèmes de l’entreprise « détectent ce qui se passe » lorsque les gens essaient d’envoyer des messages sensationnels via Messenger, et que Facebook « empêche ces messages de passer ».
 
La société a déclaré à Bloomberg qu’elle analyse les conversations Messenger de la même manière qu’elle le fait avec le contenu public sur le réseau social, en vue de prévenir les abus. Les messages qui sont signalés comme violant les normes de la communauté Facebook sont lus par des modérateurs, qui peuvent ensuite les bloquer ou les retirer si nécessaire. Une porte-parole a dit :
 
« Par exemple, sur Messenger, lorsque vous envoyez une photo, nos systèmes automatisés l’analysent à l’aide d’une technologie de comparaison de photos pour détecter les images d’exploitation d’enfants connues ou lorsque vous envoyez un lien, nous l’analysons à la recherche de logiciels malveillants ou de virus. Facebook a conçu ces outils automatisés pour que nous puissions rapidement mettre fin aux comportements abusifs sur notre plateforme. »
 
La révélation irrite à juste titre de nombreux utilisateurs de la plate-forme qui ont pu précédemment croire que Messenger était vraiment privé. Pour ce que ça vaut, l’entreprise dit qu’elle n’analyse pas les chats pour recueillir des données qu’elle peut vendre aux annonceurs.
 
Bien qu’il soit facile de dire que c’est juste une autre raison de laisser tomber Facebook, cela vaut la peine de considérer comment le manque de surveillance sur de telles plateformes de communication pourrait être nuisible. En Inde, où WhatsApp, propriété de Facebook, compte plus de 200 millions d’utilisateurs sur son service de messagerie cryptée, les fausses nouvelles, la propagande politique et d’autres formes de désinformation se répandent fréquemment comme des feux de forêt en faisant le tour des groupes de discussion.
 
Cette nouvelle fait suite au récent scandale de confidentialité de Facebook, qui a vu quelque 87 millions d’utilisateurs de données personnelles recueillies à leur insu par une société d’analyse de données. Quelque 560 000 utilisateurs en Inde faisaient partie de ces millions, avec seulement 335 personnes qui ont utilisé un quiz appelé « thisisyourdigitallife » entre 2013 et 2015. À la lumière de ces incidents, Facebook est allé jusqu’à dire que la plupart de ses deux milliards d’utilisateurs devaient supposer que leurs données ont été compromises d’une façon ou d’une autre.
 
Alors, devez-vous vous débarrasser de Messenger ? Si vous cherchez seulement à discuter avec des gens que vous connaissez, vous avez un tas d’options à choisir parmi celles qui sont plus privées, y compris Signal et Télégram. Mais si vous utilisez Facebook pour vous faire des amis sur la plateforme, sachez que vos conversations sont surveillées.
 
Source : The Next Web, Abhimanyu Ghoshal, 06-04-2018
 
Traduit par les lecteurs du site www.les-crises.fr. Traduction librement reproductible en intégralité, en citant la source.
 
Via : Les-crises.fr

: Afrique Monde