Nombre total de visites : 3674854
Aujourd'hui : 552
En ligne actuellement : 2

Madagascar : « Une solution politique pour des problèmes politiques » selon les forces de l’ordre

2018-04-24 23:41:49 - Les éléments des forces de l’ordre n’interviendront désormais plus pour interdire les manifestations à l’Hôtel de Ville à Analakely. C’est ce qui est sorti de la conférence de presse tenue hier par le ministre de la défense nationale.
 
Le ministre de la défense nationale, le général Beni Xavier Rasolofonirina, le ministre de la sécurité publique le contrôleur général de la police Andrianisa Mamy Jean Jacques et le secrétaire d’Etat à la gendarmerie le général Andriamahavalisoa Girard, ont fait hier une déclaration commune face aux évènements qui se déroulent actuellement dans la Capitale.
 
Selon ces derniers, il est tout d’abord exclu de cautionner tout régime qui ne sera pas issu des urnes. Les forces de l’ordre n’accepteront pas un nouveau coup d’Etat. Ceci alors qu’ils sont sollicités par l’opposition pour appuyer à la démission du président de la République. Madagascar ne devrait pas non plus être considérée par les politiciens comme un terrain de guerre pour accéder au pouvoir. Ainsi, les forces de l’ordre s’occuperont désormais uniquement de la sécurisation des biens et des personnes en vue d’éviter tout débordement des manifestations en pillage ou destruction de biens publics.
 
Dans leur déclaration d’hier, il est préconisé à un problème politique une solution politique ont-ils souligné. Les politiciens devraient en ce sens régler leurs divergences sur la table des pourparlers et non inviter à renverser dans la rue le régime en place. Une position qui semble pour une fois neutre lorsque l’on sait qu’à chaque crise, la décision des forces de l’ordre a souvent déterminé les issues.
 
 Ny Aina Rahaga - Madagascar-tribune

 

: Afrique Monde