Nombre total de visites : 3720980
Aujourd'hui : 135
En ligne actuellement : 4

Venezuela : Trump a demandé à 4 présidents latino-américains d’intervenir militairement au Venezuela

2018-04-19 17:31:27 - Le président de la Bolivie, Evo Morales, a fait savoir mardi soir que son homologue étasunien Donald Trump a rencontré 4 présidents latino-américains et leur a demandé d’intervenir militairement au Venezuela.

« Un président me l’a dit, je savais que Trump avait rencontré 4 présidents d’Amérique du Sud et il m’a avoué personnellement (…) Il leur a demandé d’intervenir militairement au Venezuela. Selon lui, ils ont refusé, » a-t-il affirmé lors d’une interview dans l’émission Dossier.
 
Sur Venezolana de Televisión, Morales a expliqué qu’un président latino-américain dont il n’a pas donné le nom, lui a fait cette confession. Il a ajouté que cette conversation a eu lieu pendant qu’il se trouvait au Sommet des Amériques, à la fin de cette semaine,au Pérou. 
 
« Je veux profiter de cette occasion pour dire : comment peut-on convoquer des présidents et leur dire qu’ils vont soutenir une intervention militaire au Venezuela ? » a-t-il déclaré.
 
Il a noté que peut-être que Trump ne s’est pas décidé à envahir le Venezuela parce que les 4 présidents sud-américains ont rejeté sa demande : « Ils ont refusé et c’est peut-être pour cela qu’il ne s’est pas décidé. »
 
Le chef de l’Etat bolivien a souligné que la Communauté des Etats Latino-américains et Caribéens (CELAC) plaide pour la paix dans la région parce que c’est un territoire sans armes nucléaires.
 
« Toute intervention, et je suis très sincère là et je l’ai dit, en outre, quand j’ai parlé avec le président (Nicolás) Maduro, ils pourraient en finir avec la Révolution Bolivarienne du Venezuela mais au fond, c’est s’approprier le pétrole vénézuélien pour les Nord-américains, ce qui s’est passé en Irak, ce qui s’est passé en Libye, » a-t-il souligné.
 
Le président bolivien a assuré qu’après avoir fait un sondage, les présidents latino-américains n’acceptent pas une intervention militaire dans la région mais ils ne l’acceptent pas publiquement et certainement, ils agissent ainsi « par peur. »
 
Morales a souligné l’importance de maintenir l’unité sociale, syndicale, communale et électorale avec des principes, des programmes et des valeurs pour pouvoir vaincre l’Empire : « Le meilleur hommage à nos héros, à nos martyres, c’est l’unité, ne jamais oublier leur héritage. »
 
Sandra Izarra

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

http://www.correodelorinoco.gob.ve/presidente-morales-senalo-que-trump-planteo-a-cuatro-presidentes-sudamericanos-a-intervenir-militarmente-a-venezuela/

Photo: Evo Morales et Walter Martinez.
 
 

: Afrique Monde