Nombre total de visites : 3659474
Aujourd'hui : 186
En ligne actuellement : 2

Djibouti: Djibouti devenu une caserne militaire (Al Manar)

2018-03-29 15:51:26 - La présence considérable des troupes étrangères à Djibouti, pays membre de la Ligue arabe, a soulevé de multiples questions. Situé sur la côte occidentale du détroit de Bab el-Mandeb, Djibouti surplombe le canal de Suez. Ce bras de mer qui contrôle l’accès au canal de Suez est aujourd’hui la 4e route maritime mondiale avec 30 000 navires par an.
 
Ce petit pays de la Corne de l’Afrique, jouissant d’une situation stratégique, accueille cinq bases militaires d’armées étrangères.
 
Le quotidien Al-Quds Al-Arabi qui paraît à Londres a abordé dans un article cette question et écrit que d’autres pays s’efforcent d’y établir leurs propres bases.
 
Quelles sont les forces étrangères déployées à Djibouti ?
La France en tant qu’ancien empire colonial occupe le premier rang avec environ 1350 effectifs militaires stationnés à Djibouti.
 
À la suite de la guerre du golfe Persique, les États-Unis ont établi le QG de leurs forces armées à Djibouti qui constitue la plus grande base militaire américaine dans le continent noir. Avec 4 000 militaires et personnels civils américains, la base militaire de Djibouti est vitale pour Washington qui envisage d’ailleurs de l’élargir.
 
L’Italie a également créé en 2009 une petite base militaire dans ce pays. Le Japon compte actuellement 180 militaires à Djibouti. En 2017, la Chine a lancé sa première base en dehors de ses frontières à savoir à Djibouti.
 
En janvier 2017, l’Arabie Saoudite a conclu un protocole avec le gouvernement djiboutien, ce qui pourrait déboucher sur la création d’une base militaire dans ce pays.
 
Cela intervient alors que les relations entre les Émirats Arabes Unis et Djibouti se sont tendues, car le gouvernement djiboutien a annulé l’accord signé avec Abou Dhabi sur la gestion, pour une durée de 50 ans, du terminal à conteneurs de Doraleh.
 
D’autre part, Ankara s’est vu accorder la souveraineté sur la presqu’île de Suakin, sur la mer Rouge. Des rumeurs circulent, disant que l’Inde et la Russie y cherchent aussi leurs parts de gâteau.
 
Quelles sont les répercussions de la militarisation de Djibouti ?
Cette présence militaire à Djibouti s’est transformée en un facteur de tension et il semble que ce pays soit devenu un « nid d’espions ».
 
Selon le Figaro il se pourrait que des différends resurgissent à Djibouti et la présence croissante de la Chine dans ce pays pourrait donner lieu à des tensions entre Djibouti, la France, les États-Unis et le Japon.
 
De même, ce pays pourrait devenir une cible pour les groupes terroristes, dont le groupe armé somalien, al-Shebab. Cela intervient alors que l’Érythrée se dit mécontente de la présence des militaires étrangers dans son voisinage et ne porte aucun regard positif sur cet événement.
 
Al Manar
 

 

: Afrique Monde