Nombre total de visites : 3658066
Aujourd'hui : 348
En ligne actuellement : 5

Maurice – Saisie d’héroïne sur une Malgache

2018-03-09 01:50:52 - Les autorités mauriciennes ont arrêté dimanche une Malgache à sa descente d’avion. 260 grammes d’héroïne ont été découvertes dans ses bagages.

Un énième trafic de drogue dure mise à nu à Maurice. Dimanche, une mule malgache âgée de trente-sept ans, a été prise en possession de 260 grammes d’héroïne à l’aéroport de Sir Seewoosagur Ramgoolam.

La valeur de la saisie s’élève à environ 360 millions d’ariary. La trentenaire venait de descendre du vol MK 289 de la compagnie Air Mauri­tius, en provenance d’Antana­narivo lorsqu’elle est tombée dans les mailles des filets tendus par les limiers de l’unité de lutte contre la drogue et la contrebande (ADSU), lesquels ont travaillé de concert avec la section douanière anti- narcotique.

La passagère a réussi à dérouter sans problème  le système de contrôle de la police de l’air et des frontières ainsi que des douaniers à son embarquement à l’aéroport international d’Ivato. Le trafic a été en revanche débusqué dès qu’elle a posé les pieds sur le sol mauricien. Des comportements suspects auraient mis la puce à l’oreille des autorités d’après les informations recueillies.

Livraison contrôlée

Le pot-aux-roses a été découvert lors d’une fouille minutieuse de sa valise. Après y avoir fait sortir des affaires, les hommes de l’ADSU ont mis la main sur un sachet en plastique, dans lequel  a été emballé un peu plus d’un quart de kilo d’héroïne. Cette fois-ci, la drogue était directement cachée à  l’intérieur de la valise et non dissimulée dans les manches, comme procèdent  souvent les trafiquants les plus imaginatifs, qui ont plus d’un tour dans leur sac.

Dans la plupart des cas, seuls l’exploitation de renseignements, le passage au rayon X des bagages, ou encore le recours au flair des chiens pisteurs,  permettent de mettre la main sur la drogue. Sitôt démasquée,  la Malgache a été placée en garde à vue. Soumise au feu roulant des questions lors des enquêtes préliminaires, elle devait conduire les enquêteurs jusqu’à  ses points focaux mauriciens, mais la livraison contrôlée qui devait être effectuée avant-hier dans un établissement hôtelier de la  Baie-du-Tombeau s’est vue annulée. La suspecte a été traduite devant le parquet hier après que la police a bouclé son enquête. La liberté ou la mise en détention préventive ? Son sort n’était pas encore scellé hier après-midi.

Recueilli par Andry Manase
 

: Afrique Monde