Nombre total de visites : 3575578
Aujourd'hui : 19
En ligne actuellement : 3

Cameroun : Le chef d'Etat-major de l'ADF réagit à l'extradition de Sisiku Ayuk Tabe et annonce un coup d'Etat (vidéo)

2018-02-01 20:54:38 - Rétif à toute idée de dialogue avec le gouvernement camerounais, le chef de la branche armée du mouvement séparatiste anglophone du Cameroun, Nso Foncha Nkem, a annoncé mercredi des opérations qui rendraient ingouvernables pour le Cameroun les régions anglophones du Nord-ouest et du Sud-ouest  dont ses camarades et lui revendiquent l'indépendance au sein d'un Etat dénommé Ambazonie, et demandé aux politiques du mouvement pourtant encore embryonnaire de céder la scène aux "révolutionnaires".

Dans un vidéogramme posté sur sa page Facebook, le commandant en chef des forces de l'Ambazonie demande à tous les leaders de la cause anglophones de la diaspora de rester sur leurs gardes dans cette perspective. 
 
« Nous devons former notre unité de défense (…) afin de permettre aux révolutionnaires de prendre le contrôle de la lutte», indique le "général" Nso Foncha Nkem qui en veut visiblement au comportement attentiste des leaders politiques depuis l'enlèvement de Sisiku Ayuk et de son staf à Abuja au Nigeria, le 5 janvier dernier. Un attentisme qui aurait conforté le camp d'en face qu'il n'y avait pas du répondant côté sécessionniste, et débouché sur l'extradition des infortunés leaders séparatistes, dont le principal a d'ailleurs été très vite remplacé par un autre membre du mouvement (l'avocat Harmony Bobga), considéré comme plus radical, mais qui n'a rien fait pour éviter dette déculottée.
 
« Qu'ils soient au Nigeria ou au Cameroun qui sont des trous d'excréments, nos leaders sont dans une situation inconfortable et j'en appelle à l'unité de tous les ambazoniens et à la mutualisation de nos moyens de défense » a affirmé ce "général" refugié dans un pays étranger, qui se signale ainsi après plusieurs mois de silence, ajoutant « Je lutte pour mes enfants, pour vos enfants…Pour les générations futures pour qu'elles puissent vivre dans une société libre et prospère ».
 
La sortie vidéo avait aussi valeur de critique visant certaines figures du mouvement indépendantiste qui, contrairement à lui, sont plus intéressés par les postes de responsabilité, alors qu'il est convaincu que le combat pour l'autonomie de l'Ambazonie sera peut-être celui des générations futures.
 
Voici en substance le message de Nso Foncha Nkem
 
« Ainsi que je l'ai dit dans une déclaration antérieure,  j'en appelle d'urgence à tous les chefs séparatistes, nous devons former notre unité de défense (Unified Defense Command, UDC) le plus rapidement possible pour prendre le relais de cette révolution. 
 
Je demande donc au Gouvernement par intérim de l'Ambazonie (IG) de céder le pouvoir à l'armée afin de laisser les révolutionnaires prendre le contrôle de la lutte. Je demande aussi aux Ambazoniens   de comprendre qu'avec l'arrestation de nos leaders, ce n'est plus une affaire de justice ; ce n'est plus une affaire d'avocats. 
 
Le seul moyen de libérer nos leaders c'est de mettre le maximum de pression en créant une atmosphère invivable qui va forcer La République du Cameroun à libérer nos frères et sœurs en captivité et libérer l'Ambazonie pour les générations futures. »
 
 

 
Par Natondi K.
 

: Afrique Monde