::Afrique-Monde::
Nombre total de visites : 3635243
Aujourd'hui : 662
En ligne actuellement : 5

Madagascar : Kidnapping Karana – Jamais deux sans trois !

2018-01-22 00:57:15 - Après Rafik et Hanis, voilà qu’on enlève un autre indo-pakistanais à Soavimasoandro. C’est devenu le deuxième sport national après le vol de zébus. Bien sûr, les forces de l’ordre et le régime Hery Rajaonarimampianina font le … mort !

Rafik Jaffaraly, le propriétaire de Conforama vient tout juste d’être libéré par ses ravisseurs vendredi dernier après près de 10 jours de captivité. Ce dernier est rentré tranquillement chez lui à bord d’un taxi. A l’heure actuelle, le dénommé Hanis, propriétaire d’un magasin ayant pignon sur rue à Tsaralalàna est toujours introuvable. Le système de sécurité mis en place pour gérer cette affaire de kidnapping de Karana est totalement inefficace. Pour ne pas arranger les choses, un autre ressortissant indo-pakistanais de nationalité française s’est fait kidnappé en milieu d’après-midi du côté de Soavimasoandro.
 
Les forces de l’ordre  attendues au tournant
 
D’après les informations que nous avons pu récolter, il s’agirait du fils d’un grand entrepreneur auquel Rajabaly avait confié un chantier pour la construction d’une maison. Jusqu’ici, ce sont les seules informations concernant cette nouvelle affaire mais nous pouvons nous demander si ce n’est pas la famille Rajabaly elle-même qui avait été visée par les ravisseurs. Mais peu importe parce qu’aujourd’hui, les kidnappings de Karana prennent sérieusement de l’ampleur et tous les Karana, du moins ce qui ne sont pas surprotégés par des forces de l’ordre armées jusqu’aux dents, ont une raison d’avoir peur et de rester barricader chez eux.
 
Les compétences des forces de l’ordre opérant dans la Capitale et sur cette affaire de kidnapping sont à remettre en question compte tenu du fait que les soi-disant 150 éléments de la gendarmerie nationale mobilisés pour mener les recherches ont été totalement inefficaces. Concernant l’affaire Rafik Jaffaraly, un responsable au sein de la gendarmerie avait même confié ne pas avoir été au courant de la libération de ce dernier.
 
A l’heure actuelle, il faut donc sérieusement se demander ou plutôt espérer que les forces de l’ordre sont au courant de ce nouveau kidnapping. Par ailleurs, on espère qu’ils feront preuve de plus d’efficacité cette fois-ci, d’autant plus que des ravisseurs leur donnent maintenant une chance de se ressaisir. Avec cette dernière affaire qui vient se rajouter à liste des Karana kidnappés, les forces de l’ordre devront donc se démener pour connaître les identités des ravisseurs et au mieux les arrêter s’ils en sont tout simplement capables.
 
J.L.R – Laza Marovola - matin-mada.com

: Afrique Monde