::Afrique-Monde::
Nombre total de visites : 3633144
Aujourd'hui : 577
En ligne actuellement : 2

Russie : L’éloge de Poutine pour Kim Jong-Un

2018-01-20 15:43:16 - Lors d’une rencontre avec les rédacteurs en chef des médias russes,M. Poutine a déclaré, concernant le dirigeant nord-coréen M. Kim Jong-Un : « C’est un homme politique tout à fait compétent et déjà mature »

« Je pense que Kim Jong Un a, évidemment gagné cette manche. Il a atteint son objectif stratégique. Il a une ogive nucléaire, et maintenant il a aussi un missile avec une portée globale de 13 000 kilomètres qui peut atteindre presque n’importe quelle partie du globe, du moins sur le territoire de son adversaire potentiel. Et maintenant, il veut éclaircir, adoucir ou calmer la situation. C’est un homme politique habile et mature.
 
Rappelons que le président américain, Donald Trump avait usé de propos malveillants à l’encontre du président nord-coréen le traitant de  « Litle Rocket Man » avec un « petit bouton ». Les propos de Poutine s’avèrent, alors à la fois symboliques et significatifs quant aux relations américano-russes.
 
Le président russe a ajouté :
 
« Cependant, nous devrions être réalistes, et … agir de manière extrêmement prudente. Si nous voulons atteindre l’objectif difficile de dénucléariser la péninsule coréenne, nous devrons le faire par le dialogue et les pourparlers … nous pouvons accomplir cette mission si toutes les parties, y compris les Nord-Coréens sont convaincues que leur sécurité peut être garantie sans armes nucléaires. »
 
Poutine a voulu dire que les petits pays ayant un sens aigu de la vulnérabilité ont recours à la voie nucléaire comme réponse asymétrique aux menaces perçues. Son avertissement est venu à la veille de la décision capitale de Trump, vendredi de maintenir les Etats-Unis dans l’accord nucléaire iranien en renonçant à une série de sanctions jusqu’au 12 mai.
 
Les similitudes sont frappantes. Dans les deux cas, il n’y a vraiment aucune option militaire ouverte aux États-Unis à l’exception des options comportant un risque énorme de destruction de ses propres ressources et vies humaines.
 
La capacité de l’Iran à contrecarrer l’agression américaine n’est pas plus petite que celle de la Corée du Nord. Tous deux se sont sentis obligés de s’engager sur la voie de la maîtrise nucléaire à la lumière de la menace existentielle que leur imposaient les États-Unis. Le nationalisme s’est transformé en anti-américanisme et aucune diabolisation ne peut cacher cette vérité désagréable.
 
Les risques américains ont été marginalisés. Poutine a souligné que Moscou voit très bien ce qu’il y a derrière la tentative occidentale de «détruire » les relations de la Russie avec l’Iran et la Turquie, et ajoute : « nous montrerons de la solidarité les uns avec les autres. » Ses remarques vont à l’encontre du compte à rebours de Trump.
 
Encore une fois, la Russie se positionne pour agir si les pourparlers entre les deux Corées gagnent du terrain, en prolongeant la ligne ferroviaire transsibérienne via la Corée du Nord jusqu’en Corée du Sud et en construisant des oléoducs et des gazoducs reliant la Sibérie et l’Extrême-Orient russe aux marchés coréens.
 
L’idée maîtresse du message de Poutine est qu’il est grand temps que les élites américaines se rendent compte qu’il n’est pas judicieux de rechercher une « sécurité absolue » dans le système international naissant.
 
Nous sommes d’avis que tout pays se sentant, réellement menacé par l’Arrogance internationale est, légitimement en droit de se doter des moyens lui permettant de se défendre avec la sagesse de ne point mettre en péril l’humanité et la planète Terre !
 
Les USA doivent comprendre qu’ils ne sont plus les seuls acteurs sur l’échiquier mondial et qu’il leur faut, maintenant compter avec d’autres pays souverains qui ont fait leurs preuves dans les domaines scientifiques, technologiques, démocratiques…
 
 
 

: Afrique Monde