Nombre total de visites : 3467441
Aujourd'hui : 410
En ligne actuellement : 2

Israël versera 5 000 dollars au Rwanda pour chaque réfugié africain qu'il accepte

2017-11-26 21:37:26 - Israël héberge actuellement 40 000 demandeurs d'asile, dont 27 500 réfugiés soudanais et 7 800 réfugiés érythréens. Israël versera 5 000 dollars au Rwanda pour chaque migrant africain qu'il accepte, alors que le pays se prépare à expulser les demandeurs d'asile principalement de l'Érythrée et du Soudan, selon un rapport de la chaîne israélienne Channel 10.

 
De plus, Israël a déclaré qu'il versera 3 500 dollars à chaque réfugié qui quitte volontairement son pays. Haaretz a indiqué qu'Israël n'expulsera pas les femmes et les enfants, ajoutant que l'opération commencera dans les semaines à venir.
 
Selon le rapport, Israël héberge actuellement 40 000 demandeurs d'asile, dont 27 500 Soudanais et 7 800 Erythréens.
Plus de 1 000 d'entre eux se trouvent dans le centre de détention d'Holot, situé dans le désert du Néguev, dont la fermeture a été approuvée dimanche par le gouvernement israélien, selon un rapport d'Al Jazeera.
 
Le gouvernement israélien prévoit de fermer les installations d'ici la mi-mars de l'année prochaine.
Toutefois, les groupes de défense des libertés civiles affirment que ces expulsions violent les droits humains des demandeurs d'asile.
 
"En tant que partie à la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés, Israël a l'obligation légale de protéger les réfugiés et les autres personnes ayant besoin d'une protection internationale", a déclaré une déclaration du HCR.
 
Sigal Rozen, qui dirige le département des politiques publiques de la Hotline for Refugees and Migrants, a déclaré à Al Jazeera que la décision d'expulsion était illégale, tant sur le plan tant national qu'international.
 
"Tout cela ensemble est créé pour qu'ils se sentent en danger et indésirables", a-t-elle déclaré. "S'ils continuent à partir rapidement, ils n'auront pas besoin d'être expulsés."
 
Dimanche, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a loué l'initiative, affirmant qu'elle était "très importante".
 
"Ce mouvement est rendu possible grâce à un accord international que j'ai obtenu, qui nous permet de faire partir les 40 000 infiltrés restants sans leur consentement", a-t-il déclaré.
 
Middle East Eye
Traduction SLT

: Afrique Monde