Nombre total de visites : 3452665
Aujourd'hui : 284
En ligne actuellement : 2

Soupçonné de trafics divers, le Haut-commissaire du Cameroun en Grande-Bretagne a été limogé

2017-10-25 14:13:05 - Le chef de l'Etat camerounais, Paul Biya, vient de mettre fin à la mission du Haut-Commissaire du Cameroun en Grande-Bretagne, suite à des soupçons de trafics divers dans lesquels Nkwelle Ekaney (photo, droite) aurait été impliqué.
 
Alors que le diplomate camerounais subit ainsi les foudres du chef de l'Etat, le quotidien Mutations, lui, révèle que plusieurs de ses collaborateurs à Londres, avaient précédemment été expulsés par les autorités britanniques, pour les mêmes affaires.
 
Selon des sources autorisées, l'une des affaires qui emporte le diplomate camerounais est consécutive au démantèlement d'un réseau d'utilisation de fausses exonérations diplomatiques, afin d'importer sans frais de douane des produits camerounais en Grande-Bretagne, et exporter des produits britanniques vers le Cameroun, toujours en franchise de droits de douane.
 
Le réseau aurait été mis en place depuis l'année 2011, permettant ainsi aux agents en service au Haut-commissariat du Cameroun  en Grande-Bretagne de s'en mettre plein les poches, avec la complicité de ressortissants camerounais résidant en Europe.
 
’après nos sources au ministère camerounais des Relations extérieures, les faits sont antérieurs à l’arrivée de Nkwelle Ekaney Rechercher Nkwelle Ekaney au Royaume-Uni.
 
Toutes les chancelleries, bénéficient, d'une exonération de taxes sur les importations d'alcool.
 
 Ces exportations, sont destinées aux manifestations officielles, à caractère national, au Cameroun, c’est le cas du 20 mai (fête de l’Unité), le 11 février (fête de la jeunesse) et le 08 mars (Journée internationale de la femme).
 
Des fonctionnaires de l’ambassade camerounaise ont imaginé un stratagème qui consistait à sous -traiter cette exonération à des importateurs camerounais d’alcool. 
 
Ce trafic a prospéré pendant trois décennies jusqu’à ce qu’un lieutenant attaché à l’ambassade rappelé à Yaoundé pour indiscipline, balance la combine. Il souhaitait régler les comptes de l’ambassadeur qu’il accusait de l’avoir fait limoger, précise notre source qui a souhaité garder l’anonymat.
 
Les agents du fisc britannique, ont évalué le manque à gagner à près de 45 millions de livres sterling (40 milliards de francs CFA). Ils   ont adressé la note au ministère camerounais des Relations Extérieures. Yaoundé qui a découvert le pot aux roses, a décidé du rappel d’au moins 7 fonctionnaires d'ambassade, sous 48 heures.

Afrique Monde avec agences
 
 
 

: Afrique Monde