Nombre total de visites : 3452664
Aujourd'hui : 283
En ligne actuellement : 2

France: Sarkozy doit-il être jugé pour son intervention en Libye ?..Oui, a la CPI. A cause de la racaille juive de France,les Africains deviennent anti-Français et anti Francophonie.(Bhl-Sarko) Michaëlle Jean a toute sa place a Haïti, pas en Afrique

2017-10-15 20:14:18 -L’ex président français, a déjà des ennuis avec la justice, une action de divers mouvements de jeunes africains, qui voudraient la comparution de l’ex président devant la CPI est-elle possible? C’est la question/réflexion proposée par Enzo Marano.
 
Le grand retour du débat après 6 ans de chaos.
 
L’intervention de Sarkozy, un chaos digne de J.W.Bush Junior.
 
Le groupe terroriste Hakmi armé, le développement des fondamentalistes islamistes dans la région, un état-nation complètement mort, tel a été le bilan pour le pays libyen après l’intervention militaire de l’ancien président français.
 
Un constat très semblable à celui de l’Irak après la chute de Sadam Hussein.
 
Le traumatisme est toujours fortement présent après l’exécution de leurs présidents légitimes, pour ces deux pays qui connaissent aujourd’hui la difficulté de rebâtir un état, entre l’anarchisme qui suit la chute d’un régime et le terrorisme profitant du chaos dans ces régions, pour faire émerger la terreur chez les civils.
 
L’Afrique en a marre de l’impérialisme occidental.
 
6 ans après l’intervention en Libye et l’exécution du colonel Kadhafi, une quinzaine d’activistes, d’associations et d’autres organisations de la société civile africaine, majoritairement composé de jeunes comme « Y en a marre » ou encore « le Balai citoyen » se sont réunis à Bamako et ont formé un Front panafricain de la société civile.
 
Ce Front veut défendre l’Afrique, les droits de l’homme et la démocratie.
 
Leur première action a déjà été pratiqué, une plainte à la cour pénale internationale contre Nicolas Sarkozy pour avoir provoqué la mort du colonel Kadhafi.
 
L’activiste guinéen Elie Kamano, membre du Fispa explique leur première action : « Nous portons cette plainte contre Nicolas Sarkozy pour l’assassinat de Kadhafi parce que cela a des conséquences dramatiques et néfastes sur le continent africain, et sur les populations africaines. Voilà pourquoi nous adhérons à ce combat. »
 
Par cette première action, le Front panafricain montre alors qu’il souhaite lutter contre l’interventionnisme occidental en Afrique, une lutte laissée à l’abandon par leurs dirigeants africains d’après l’artiste sénégalais, membre du mouvement « Y en a marre » : « Beaucoup de gens se sont offusqués, mais il n’y a eu aucune action et cette action, je crois, arrive à son heure pour dire : il est temps. Ce que nos dirigeants n’ont pas réussi, à nous de le réussir. Pour aussi la dignité africaine, car c’est un président africain qui a été assassiné »
 
Sarkozy jugé par la CPI, un fantasme ou une réelle possibilité ?
 
Beaucoup souhaiteraient voir l’ancien président français être jugé pour crime de guerre, comme beaucoup voudraient que ce soit le cas pour Clinton, J.W.Bush ou encore l’ancien prix Nobel de la paix, Barack Obama.
 
Tous ont participé à des interventions qui ont fini en bains de sang, ainsi qu’à des destructions d’états nations, tous ont contribué au financement de groupes terroristes. Pour ces actions, il serait plus que logique de juger ces acteurs. Cependant aujourd’hui, la cour pénale internationale lutte pour les droits de l’homme, et la logique des droits de l’homme pour la CPI est de reprendre la démocratie par l’interventionnisme ( militaire le plus souvent ), une logique largement répandue depuis la fin de la guerre froide.
 
Dans l’histoire des grandes interventions militaires pour la cause des droits de l’homme, l’objectif de faire chuter « un dictateur », des grands intérêts financiers et de géo-stratégie ce sont toujours cachés derrière. Bien entendu la CPI tout comme l’ONU et bien d’autres, est composé à sa tête d’un personnel qui dans l’ombre, baigne dans ces intérêts là et ont toujours réussi à dissimuler tout ceci derrière les médias, porte étendard de leur parole et de leur « volonté officielle », la paix et les droits de l’homme dans le monde. Il est donc à ce jour toujours impossible de voir un dirigeant occidental être jugé pour crime de guerre.
 
Et vous qu’en pensez vous de la CPI, de l’intervention de Sarkozy en Libye, mérite-il d’être jugé, le sera-t-il ?
 
Auteur : Enzo Marano - Titre: AM

 

: Afrique Monde