Nombre total de visites : 3434884
Aujourd'hui : 572
En ligne actuellement : 4

Togo :Le peuple togolais n'a pas besoin de referendum pour réintégrer la constitution de 1992 RPT/UNIR EST LE SEUL QUI GAGNE LES ELECTIONS TRUQUEES AU TOGO

 Révision de la Constitution / Pressé par son opposition Faure Gnassingbé concède la limitation de mandat et les deux tours. Alors que la pression de la rue et des acteurs politiques de l’opposition quand à un retour à la Constitution de 1992 ou à réformer la Constitution, deviebt encore plus constante, en témoigne la nouvelle marche de deux jours à compter de mercredi que le CAP2015-G6-PNP et Santé du Peuple ont appelé les Togolais à y prendre part à travers plusieurs villes du pays, le Chef de l’Etat et son gouvernement ont choisi de lâcher du lest.

 
C’est en tout cas ce qui peut se lire derrière le communiqué sanctionnant le Conseil des ministres qui a eu lieu ce mercredi.
 
D’après ce communiqué livré par Guy Madjé Lorenzo, il a été délibéré et adopté un avant projet de loi portant modification des articles 52, 59 et 60 de la Constitution togolaise du 14 octobre 1992.
 
Ainsi, ""en prélude aux discussions sur le projet de loi de révision constitutionnelle, le Chef de l’Etat a déploré les incidents graves survenus à Sokodé lors des manifestations du 19 Août dernier et a appelé les populations au calme, à la sérénité et à la modération"". Dans la même optique, "" le gouvernement appelle les acteurs politiques à agir dans un esprit de responsabilité et à respecter les dispositions de la loi du 16 mai 2011 définissant les conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestation publique"", renseigne aussi le communiqué. Quand au chef de l’Etat en particulier, il ""a mis l’accent sur la nécessité de préserver le climat de paix et de sécu dont notre pays jouit et a demandé au gouvernement plus d’engagement et d’effort pour répondre aux préoccupations socioéconomiques de nos concitoyens"", poursuit-on
 
Il est aussi rapporté à travers ce communiqué que ""revenant sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles, le président de la République a réaffirmé sa volonté d’ouverture et a invité les acteurs politiques au sens de dépassement pour faire aboutir le projet de révision constitutionnelle"".
 
L’avant projet de loi portant révision constitutionnelle délibéré et adopté par l’exécutif ""concerne en particulier, la limitation des mandats et le mode de scrutin à deux tours"". Il s’agit d’une "" initiative qui est de nature à favoriser la préservation d’un climat de paix et de sérénité pour permettre à notre pays d’intensifier des efforts pour répondre aux préoccupations essentielles des populations en matière d’amélioration de leurs conditions de vie"".
 
On attendant donc de voir si cette initiative va refroidir l’ardeur des acteurs politiques surtout de l’opposition togolaise qui depuis plusieurs jours ne jurent que par un retour à la Constitution de 1992 ou pkus précisément deee la question de la limitation du mandat présideentiel et les deux tours, et enfin du vote de la diaspora pour acter l’alternance démocratique dans ce pays.
 
T228
 

: Afrique Monde