Nombre total de visites : 3372623
Aujourd'hui : 431
En ligne actuellement : 3

Coupe des Confédérations : L'Allemagne, championne du monde en titre, remporte la Coupe des Confédérations face au Chili

 2017-07-03 01:28:51 - Championne du monde en 2014, la formation de Joachim Löw a remporté la Coupe des Confédérations ce dimanche en battant le Chili (1-0). Même avec une équipe très remaniée, l'Allemagne soulève ce titre pour la première fois.

Stindl, contre le cours du jeu
 
Brouillonne dans le jeu en demi-finales malgré sa victoire aux tirs au but face au Portugal, la Roja montrait un tout autre visage dès les premières minutes de cette finale. Exerçant un pressing diabolique au milieu de terrain, le Chili étouffait son adversaire. Et du coup, les occasions s'enchaînaient pour Vargas et consorts.
 
C'est d'abord Vidal, le joueur du Bayern Munich, qui butait sur Ter Stegen après un bon travail d'Aranguiz, bien repris dans un premier temps par Rüdiger (5e). Derrière, ni Vidal (7e), ni Vargas (11e), ne cadraient. 
 
Inexpliquablement, le même Vargas ne parvenait pas à conclure après un ballon repoussé timidement par Ter Stegen (20e). La chance chilienne était passée. Dans la même minute, après un crochet, Diaz, quasiment devant sa surface, ne voyait pas Werner dans son dos. L'attaquant du RB Leipzig interceptait et, devant Claudio Bravo, servait Stindl qui concluait dans le but vide (0-1, 20e). Contre le cours du jeu, donc, mais le Chili s'est montré beaucoup trop imprécis. Ses erreurs défensives ont été fatales. Et encore... Après une nouvelle perte de balle dangereuse de Jara, Claudio Bravo sauvait sa patrie devant Draxler juste avant le repos (45e)...
 
Des Chiliens trop agressifs
 
Malgré ce retard au tableau d'affichage, le jeu chilien était plaisant à voir. Des combinaisons, un peu de spectacle, des occasions (certes peu cadrées) : autant de signaux qui pouvaient laisser présager le meilleur pour la suite. Mais le Chilin'attaquait pas la seconde période de la même manière. Surtout, leur agressivité parfois trop excessive les sortait de leur match.
 
À l'image du très mauvais geste de Jara sur Werner (un coup de coude qui pouvait mériter le rouge). Lorsqu'ils tentaient enfin de jouer au ballon, Alexis Sanchez, assez décevant, et les siens butaient sur la forteresse allemande. Et quand Vargas trouvait l'espace, sa frappe était trop écrasée et trouvait Ter Stegen (73e). Vidal était lui une nouvelle fois contrée dans la surface (75e). Dans le dernier quart d'heure, Sagal, tout juste entré, frappait au-dessus aux six mètres après une offrande de Puch (84e) ! Comme un symbole de la rencontre des Chiliens. Enfin, au bout du temps additionnel, Ter Stegen sortait la parade qu'il fallait sur un coup franc d'Alexis Sanchez aux vingt mètres (95e).
 
L'Allemagne remaniée, mais l'Allemagne au top
 
Dans un tournoi avec par exemple les Portugais et les Chiliens au complet, l'Allemagne, très remaniée et très rajeunisée, aura réussi à aller au bout. Prouvant une nouvelle fois son incroyable réservoir de joueurs de talents (on n'oublie pas d'ailleurs le titre de champion d'Europe Espoirs des Allemands décroché vendredi dernier). On pense notamment à Timo Werner (21 ans). Auteur de 21 buts en Bundesliga avec le vice-champion Leipzig, l'attaquant a prouvé qu'il avait également le niveau pour l'équipe nationale, inscrivant trois buts dans cette compétition.
 
Derrière, l'expérience et la solidité d'un Rüdiger, âgé seulement de 24 ans, ont énormément servi dans cette finale. Même si, on ne va pas l'oublier, l'Allemagne n'a pas réalisé le match de sa vie face aux Chiliens. Mais cela a suffi. Champions du monde en 2014, demi-finalistes de l'Euro 2016, vainqueurs de cette Coupe des Confédérations : les Allemands sont prêts à revenir en Russie en 2018 avec l'étiquette de sérieux prétendant. Si ce n'est de favori. Surtout avec un effectif cette fois au complet. En tout cas, on n'a pas fini d'entendre parler de la Nationalmannschaft dans les grandes compétitions...
 
Auteur: francefootball.fr

: Afrique Monde