Nombre total de visites : 3372619
Aujourd'hui : 427
En ligne actuellement : 2

France : Simone Veil défendait Israël, un « pays des droits de l’homme » nous en Afrique on s'en fout de simone, trop de tapage pour rien.

2017-07-03 00:25:22 - Adulée par l'élite politico-médiatique de France, l'ancienne ministre Simone Veil -décédée vendredi- avait tenu des propos particulièrement complaisants envers le régime colonial et ségrégationniste de Tel Aviv. La preuve en vidéo.

Très peu de personnes le savent.
 
Elle avait signé lors de son passage au Ministère de la santé un accord franco-israélien de dons d’organes.
En effet, Israël manquait cruellement de donneurs. Cet accord réel mais appliqué avec une très grande discrétion aura permis à de nombreux Israéliens de rester en vie.
 
Dévoilée avant-hier par le site de la chambre de commerce France-Israël, l'information ci-dessus ne surprendra pas les laudateurs extatiques de Simone Veil (1927-2017), ancienne déportée, ministre-combattante pour l'IVG, marraine socio-politique de Rachida Dati, membre de l'Alliance israélite universelle, promotrice internationale d'Israël et proche du criminel de guerre Shimon Peres.
 
En 2007, à l'occasion d'une cérémonie organisée par l'université israélienne de Netanya, elle avait ainsi fait connaître sa  « tristesse » à propos des  « mises en cause » d'Israël, un  « pays où les droits de l'homme ont un sens très fort »-osa rajouter l'ancienne magistrate, quelques mois seulement après l'invasion sanglante du Liban.
 
INFO PANAMZA - Titre : AM

: Afrique Monde