Nombre total de visites : 3355617
Aujourd'hui : 539
En ligne actuellement : 8

Cameroun : Une république bananière d'officiers affairistes, Roublards et escrocs. Les généraux René Meka et Baba Soulé tombés en disgrâce?

2017-06-17 16:51:50 - Après les dénonciations par Patrice Nouma des détournements de ces primes et la manifestation publique de 32 soldats victimes sur la nationale à Zigue à Waza, la hiérarchie de l'armée arrête et transfère 25 d'entre eux à Yaoundé par avion. Les 7 autres sont escortés par train et s'enfuient au cours du voyage.

Lors de la réunion de l'état-major de l'armée tenue mardi dernier, sur convocation du président de la République, le général René Meka (l'aveugle vieillard) déclare que les manifestants réclament 3 mois de salaire. Ce qui est complètement faux.
 
Lors de leur mobilisation, il était convenu qu'il serait payé à ces soldats 450 000 FCFA chacun par mois. Rien ne leur a été remis depuis 2 ans et un mois sur le terrain des combats. Ils ont été malmenés à gauche et à droite pendant tout ce temps, sans qu'il leur soit payé le moindre franc.
 
Une fois, il leur a été demandé de donner leurs numéros de comptes bancaires et leurs photos. Ils l'ont fait, mais leur argent est resté confisqué mois après mois, jusqu'à ce que certains d'entre eux en ont eu marre et sont descendus dans la rue, puis ils ont été arrêtés.
 
Les autres ont continué de manifester leur mécontentement dans les casernes. La hiérarchie militaire a répondu en leur supprimant 10 jours de nutrition.
 
Ces soldats sont à la fin de leur mission et seront démobilisés bientôt.
 
Le général Philippe Mpay, ainsi que le général Bouba Debekréo ont demandé que leur argent, les 25 mois de primes, soit payé totalement à ces soldats.
 
Il est apparu aussitôt lors de la réunion de l'état-major de l'armée que ce sont les généraux René Meka et Baba Soulé qui ont détourné cet argent des primes des soldats.
 
Après 25 mois de mission de combats contre Boko Haram, durant lesquels beaucoup de leurs camarades ont perdu la vie, le remerciement de l'armée camerounaise et du gouvernement de Paul Biya à leur endroit est donc le refus de leur payer les primes comme convenu au départ.
 
Il se passe que les colonels Enyouma Prothé et Fosso Moïse viraient les primes de ces soldats dans leurs comptes personnels. Les généraux René Meka et Baba Soulé leur ont respectivement assuré couverture et protection, certainement parce qu'ils se sont partagé l'argent ensemble.
 
Une décision de retrait des signatures aux colonels Enyouma Prothé et Fosso Moïse a été prise. Il se dit dans les rangs de l'état-major que ce sont eux qui ont entrainé les deux généraux dans les problèmes, en allant dépouiller les militaires. Le colonel Achete, lui aussi impliqué, cherche à s'enfuir hors du pays.
 
Mécontents du comportement blâmable des généraux René Meka et Baba Soulé et ces officiers véreux, les généraux Philippe Mpay et Bouba Debekréo ont claqué la porte de la réunion devant les interminables faux arguments des détourneurs, en exigeant que tout leur argent soit payé aux soldats.
 
Le mécontentement des militaires est une provocation qui peut aboutir à une révolte armée.
 
En attendant, le combat continue...
Et fait quoi, fait quoi nous vaincrons !

Patrice Nouma - Titre: AM
 
 
 

: Afrique Monde