Nombre total de visites : 3372623
Aujourd'hui : 431
En ligne actuellement : 3

France : Législatives.à Marseille, soupçons de bourrage d’urnes sur fond de bagarre

2017-06-14 01:18:44 - Encore une histoire de triche électorale phocéenne qui fait honte aux Marseillais. On a eu droit à une bagarre entre les colleurs d’affiches du loser Jibrayel et ceux de la LREM, on a ici une nouvelle tentative de triche avec bourrage d’urnes à coups d’enveloppes garnies de bulletins ! C’est le pain quotidien des Marseillais : affichage sauvage et sale, triche, menaces, agressions, corruption et clientélisme… Bref, la routine !

Quoi qu’il se soit passé, dimanche, dans un bureau de vote situé dans le 2e arrondissement de Marseille (Bouches-du-Rhône), le résultat donnant Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) et Corinne Versini (La République en marche) en tête restera inchangé.
 
Mais le parquet de la ville a tout de même ouvert une enquête, lundi 12 juin, pour des faits de fraude électorale lors du premier tour des élections législatives, comme l’a confirmé la mairie à 20 Minutes.
 
Tout a commencé avec une bagarre, raconte La Provence. Au début du dépouillement, une rixe a éclaté à l’extérieur d’un bureau de la cité Félix-Pyat, dans de la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône. Une ou plusieurs personnes en auraient alors profité pour tenter d’échanger deux enveloppes contenant chacune 100 bulletins, ajoute le quotidien local.
 
De la « pure connerie », selon le camp des Républicains
 
« C’est une technique de fraude électorale vieille comme le monde, commente, dans 20 Minutes, une source proche du candidat socialiste Patrick Mennucci, dont l’équipe a signalé l’irrégularité. Lors d’un dépouillement, on commence par rassembler les bulletins par paquet de 100, dans des enveloppes. Et ensuite, ils tentent d’inverser ces enveloppes avec les leurs ! »
 
Selon La Provence, les soupçons de fraude se portent sur le camp de la candidate des Républicains, Solange Biaggi, adjointe au maire de Marseille, finalement arrivée cinquième avec 10,6% des suffrages. « Dans cette première centaine, 99 voix étaient pour Biaggi », assure en effet Patrick Mennucci au quotidien.
 
Des accusations rejetées par les proches de la candidate LR. « On n’a pas de déclarations à faire là-dessus, c’est de la pure connerie », déclare l’un d’eux à 20 Minutes. La sûreté départementale, en charge de l’enquête, tente d’y voir plus clair.
 
Julie Rasplus – France TV Info
 

: Afrique Monde