Nombre total de visites : 3372623
Aujourd'hui : 431
En ligne actuellement : 6

Madagascar : Non-sens à Air Madagascar

2017-06-10 13:22:48 - À moins qu’il y ait des explications qui échappent aux citoyens, il y a un non-sens chez Air Madagascar. Les 80 millions US à combler par le gouvernement malgache est la goutte qui fait déborder le vase (L’express du 6 juin 2017). 

Une fois que cela soit payer par l’Etat c’est-à-dire par nous les citoyens, à quoi bon avoir Air Austral comme actionnaire ? C’est comme si la compagnie aérienne se remettait à flot et n’importe quel Malgache (peut-être diplômé de science-po, Harvard, ou l’Ena) pourrait très bien la diriger et opérer des partenariats stratégiques idoines ! Il y a tout de même des stratèges à Madagascar, non ?

Attention, une fois encore, le fait d’avoir un actionnaire privé (national ou pas) n’est absolument pas un mal. Mais avoir fait comprendre aux contribuables qu’il fallait passer par cela pour sauver Air Madagascar est un peu gros quand finalement, c’est vous et moi qui allons casquer et offrir une compagnie bien portant à un actionnaire privé ! Les responsables auraient juste pu dire : « Les Malgaches vont payer les dettes et ensuite nous vendrons 49% des parts ». Ça aurait été plus honnête et nous aurions compris pourquoi payer !
 
La goutte d’eau qui fait déborder le vase car dès le départ le processus était curieux. Air Austral est choisi comme acquéreur d’Air Madagascar à 49%. Pour dire que les Malgaches via l’Etat restent majoritaire. Sauf l’orgueil national. Bien peu explique qu’Air France a déjà entre 1 et 2%. Ce sont deux compagnies juridiquement différentes, mais on aura tous compris… Air France est dans le capital d’Air austral. CQFD.
 
Ensuite, Air Austral annonce un apport frais de 40 millions $ (L’express du 5 avril 2017). Alors qu’on sait tous que la France n’a pas 40 millions$ à mettre dans une compagnie malgache ! une compagnie régionale comme Air Austral n’aura jamais non plus 40 millions $ pour Madagascar ! et là on apprend qu’air Austral vient avec un investisseur ! donc ce n’est pas Air Austral qui a ces 40 millions$ ! il va chercher un investisseur.
 
Mais c’est pourtant ce que les responsables d’Air Madagascar cherchaient : un investisseur ! on risque donc de se retrouver avec un promoteur immobilier, un pétrolier, etc. dans la compagnie aérienne Air Madagascar mais via le partenaire Air Austral. Dans l’absurde, entre Malgaches, on aurait pu cotiser et ajourner nos achats de 4x4 à 50.000€ l’unité et autre i-phone de 1.000€ l’unité ! Et peut-être un peu plus venant de la diaspora (200.000 selon les dernières statistiques. Il y a en ce moment des entrepreneurs malgaches qui feraient des levées de fonds ou crowd-funding). On aurait eu 1 million $ dirait l’autre… ce serait déjà ça. Ensuite, on aurait trouvé Air Austral, pourquoi pas ?
 
Mais là, le leurre de techniciens est bien gros. « Minoa fotsiny ihany ».
 
Toavina Ralambomahay

: Afrique Monde