Nombre total de visites : 3332985
Aujourd'hui : 381
En ligne actuellement : 4

Madagascar : L’Union Européenne réitère son soutien à Madagascar sans imposition ni ingérence

2017-05-11 02:05:03 - La journée de l’Europe célébrée habituellement le 9 mai a été marquée par une réception hier à la résidence de l’Europe à Tsarasaotra avec la présence d’une forte délégation gouvernementale conduite par le Premier ministre Olivier Mahafaly.

Ce fut une occasion pour l’ambassadeur de l’Union Européenne, Antonio Sanchez-Benedito, de rappeler le partenariat avec Madagascar, et d’affirmer l’engagement de l’Union Europénne dans le pays.
 
Il a indiqué que l’UE est et restera le partenaire loyal, engagé, fiable et solidaire de Madagascar et que dans cette tâche, elle contribuera à déployer tous les moyens à sa disposition, dans le respect, sans imposition ni ingérence, mais sans indifférence.
 
Dans un discours qui se veut positif, le diplomate a voulu appelé l’Etat malgache à soutenir les efforts déployés, et a rappelé les « réussites internationales » de Madagascar. « Nous avons soutenu vos efforts et célébré vos réussites comme récemment les sommets du Comesa et de la francophonie »
 
Rappelant les avancées lors de la Conférences des bailleurs et des investisseurs (CBI) à Paris en décembre 2016 où les bailleurs ont promis 6,4 milliards de dollars à Madagascar, Antonio Sanchez-Benedito a déclaré « Gardons l’élan de Paris, ne retombons pas dans les inerties, ne nous laissons pas traîner par le découragement. Gardons le cap de réformes et des efforts d’assainissement du secteur public, qui ont permis l’adoption d’une facilité élargie de crédit avec le Fonds monétaire International (FMI) » , et de continuer « Nous sommes conscients des obstacles qui sont nombreux, des résistances aux changements qui sont puissantes, mais la détermination et la résilience des femmes et des hommes malgaches sont encore plus fortes »
 
Il a également souligné la nécessité d’un climat politique apaisé, d’un cadre légal prévisible et respecté ; des forces de sécurité au services des citoyens, d’un pouvoir judiciaire indépendant et d’un environnement où la corruption et l’impunité sont combattues efficacement.
 
Notons que l’Union européenne est le premier bailleur de fonds de Madagascar. Si le pays reçoit peu d’aides de la communauté internationale, moins de 25 dollars par habitant en 2014 d’aide publique au développement, contre 96 dollars, par exemple, pour les Comores, elle reste cependant fortement soutenue par l’UE qui a prévu de lui verser 518 millions d’euros sur six ans jusqu’en 2020, dans le cadre du Fond européen de développement (FED). L’Union européenne est également le premier partenaire économique et commercial de Madagascar. L’an dernier, 30% des échanges se sont faits avec les 28 pays de l’UE, contre 15% avec la Chine.
 
madagascar-tribune - Photo : Ra Bens

: Afrique Monde