Nombre total de visites : 3371304
Aujourd'hui : 522
En ligne actuellement : 2

Escalade : Pyongyang menace de couler un porte-avions américain

2017-05-01 19:34:11 - Hier dimanche, la Corée du Nord a menacé  de couler le porte-avions à propulsion nucléaire américain Carl Vinson dont le groupe aéronaval a entamé des exercices militaires dans le Pacifique avec deux destroyers japonais.

« Nos forces révolutionnaires sont aptes au combat pour couler le porte-avions américain à propulsion nucléaire en une seule frappe », affirme le quotidien
 
Comparant le navire de guerre à un « gros animal », le quotidien du Parti des travailleurs de Corée, Rodong Sinmun, ajoute que sa destruction servirait « d'exemple pour montrer notre force militaire ».
 
Au lendemain d'un tir de missile nord-coréen début avril, les militaires américains ont annoncé qu'un groupe aéronaval conduit par le porte-avions Carl Vinson avait mis le cap sur la péninsule coréenne. Le 22 avril dernier, le vice-président américain Mike Pence avait déclaré que le groupe entrerait en mer du Japon avant la fin avril. Selon les militaires américains, le Carl Vinson restera au large du littoral nord-coréen pendant environ un mois.
 
Le navire embarque environ 70 avions et hélicoptères de combat, dont 24 avions multi-rôle F/A18, dix ravitailleurs, dix avions anti-sous-marins S-3A,  six hélicoptères de lutte anti-sous-marine SH-3H, quatre avions de guerre électronique EA-6B et quatre avions de surveillance aérienne E-2.
 
Outre le Carl Vinson, le groupe naval américain comprend le croiseur Lake Champlain et les destroyers Michael Murphy et Wayne E. Meyer dotés du système avancé anti-missile Aegis.
 
Pas suffisant pour faire ravaler sa fierté à Pyongyang, qui quoique cerné par ses propres voisins (japon et Corée du Sud) qui prêtent leurs bases aux Etats-Unis, n'en démordent pas.
 
Avant de menacer de couler le porte-avions Carl Vinson, la Corée du Nord a promis le week-end dernier sur son portail "Uriminzokkiri.com", «une fin pitoyable» au sous-marin USS Michigan : « Si le submersible ose  entreprendre des démarches provocatrices, il aura une fin pitoyable » pouvait-on lire sur le site, qui a révélé que la Corée du Nord dispose d'un potentiel suffisant pour transformer « porte-avions et sous-marins américains » en « pièces de métal fondu »
 
La semaine dernière, en effet, le département américain de la Défense avait annoncé que son submersible à propulsion nucléaire Michigan avait fait escale dans le port de Busan en Corée du Sud, cela après que le Président américain Donald Trump eut envoyé au large de la péninsule coréenne un groupe aéronaval conduit par le porte-avions à propulsion nucléaire USS Carl Vinson que Pyongyang menace aussi de couler.
 
De nombreux médias internationaux ont affirmé que hier, 30 avril, la Corée du Sud et les États-Unis avaient bouclé leurs manœuvres militaires annuelles conjointes, tout en poursuivant des exercices navals.
 
sputniknews.com

: Afrique Monde