Nombre total de visites : 3371307
Aujourd'hui : 525
En ligne actuellement : 3

Madagascar : Deux éléments des forces de l’ordre impliqués dans l’assassinat d’un prêtre

2017-04-28 11:24:44 - La communauté des religieux catholiques a été la cible des attaques à main armée ces dernières semaines. Après l’attaque qui a eu lieu chez les religieuses à Antsirabe où des nonnes ont été violées, la communauté catholique des frères capucins d’Antsohihy a été également attaquée le week-end dernier.

Un prêtre de 43 ans a perdu la vie lors de cet assaut des hommes armés et cagoulés. Le Premier ministre Mahafaly Olivier s’est précipité sur place pour apporter son soutien à la communauté catholique. Et pour se racheter aussi après ses bourdes répétitives ! Le Chef du gouvernement a ainsi donné l’ordre pour activer l’enquête dans cette malheureuse affaire.
 
D’après le procureur d’Antsohihy, deux éléments des forces de l’ordre sont impliqués directement dans cette affaire, l’un encore en activité, l’autre déjà révoqué mais il est fort possible que les deux soient même le cerveau de l’attaque. Treize personnes sont arrêtées dans le cadre de l’enquête et les autorités demandent à tous de leur prêter main forte et de dénoncer ou faire savoir tout acte ou personne suspects qui pourrait résoudre cette affaire.
 
Faut-il s’attendre à ce que dans chaque affaire d’attaque à main armée, des éléments de forces de l’ordre soient toujours impliqués. Malheureusement, à tort ou à raison, l’opinion est persuadée de l’implication, quasi-systématique des éléments des forces de l’ordre dans les attaques à main armée, kidnapping ou autres actes criminels. Soit directement, soit indirectement en louant ou « prêtant » leurs armes aux malfaiteurs. Sinon comment expliquer la prolifération des armes à feu partout ?
 
Madagascar-Tribune

: Afrique Monde