Nombre total de visites : 3391806
Aujourd'hui : 257
En ligne actuellement : 2

Paris : Karim Cheurfi le djihadiste des Champs Élysées

2017-04-21 06:59:33 - Un homme a ouvert le feu jeudi soir sur les Champs-Elysées tuant un policier et blessant deux autres. L’assaillant a été abattu par les collègues des agents. Selon nos informations, il était déjà connu des services de renseignement.

L’homme a été formellement identifié juste après l’attaque. Jeudi soir, un individu a ouvert le feu, avec une arme automatique, sur des policiers en patrouille sur les Champs-Elysées, à Paris. L’un des fonctionnaires a été tué, deux autres ont été blessés, dont un très grièvement. L’assaillant a été abattu par les collègues des agents. Sur lui, des papiers d’identité. La comparaison avec ses empreintes génétiques a confirmé le nom du terroriste présumé.
 
« Son identité est connue, elle a été vérifiée (…), a confirmé dans la nuit, François Molins, le procureur de la République de Paris. Des investigations sont d’ores et déjà en cours (…) pour engager des investigations et notamment s’assurer s’il a bénéficié ou pas de complicité. »
 
Agé de 39 ans, l’homme est originaire de Livry-Gargan, en Seine-Saint-Denis. Son nom était déjà apparu dans plusieurs affaires. Connu des services de renseignement pour sa radicalisation, il l’était également de la police et de la justice, notamment pour s’être déjà attaqué à des policiers. En 2001, le suspect, alors âgé de 23 ans et déjà connu pour des faits de droits communs, avait blessé deux policiers au terme d’une course-poursuite.
 
Déjà condamné à 15 ans de prison
 
Au cours d’un accrochage avec des policiers, et alors qu’il conduisait un véhicule volé sur une route de Seine-et-Marne, il avait tiré en direction des agents, blessant deux d’entre eux. Placé en garde à vue au commissariat de Melun, il avait réussi à désarmer un gardien de la paix prétextant avoir besoin de médicaments, avant de lui tirer dessus à cinq reprises. Ce dernier avait alors réussi à le maîtriser en le blessant avec son arme.  Pour ça, il avait été condamné à 15 ans de prison.
 
Source : Justine Chevalier
 
Karim Cheurfi est très défavorablement connu de la justice. Il avait tiré en 2001 sur des policiers alors qu’il était en garde à vue à Melun.
 
Condamné à 20 ans en 2003, il avait vu sa peine allégée à 15 ans en 2005.
 
« Dans sa cellule de garde à vue, Karim Cheurfi réclame ses médicaments. Le gardien de la paix entre dans la cellule. Aussitôt, le délinquant lui saute dessus, le pousse dans le couloir, s’empare de son 38 spécial et tire cinq fois », racontait Le Parisien à l’époque.
 
Afrique Monde

: Afrique Monde