Nombre total de visites : 3351917
Aujourd'hui : 276
En ligne actuellement : 4

Cameroun : Le Dictateur Suisso-Camerounais Paul Biya confronté à la pression du Vatican, des États-États-Unis et de l’Onu,ordonne de rétablir internet en Zone Anglophone.

2017-04-21 05:59:16 - Le 23 mars 2017, le pape François lui réaffirmait l’importance de la cohésion nationale dans le respect des droits de l’homme et des minorités. Les Etats-Unis d’Amérique ont déployé 200 soldats dans l’Extrême-Nord afin d’aider le pays à lutter contre Boko Haram, menacent de réexaminer les conditions de leur coopération militaire avec Yaoundé. En fin, L’Onu encourage le rétablissement de l’Internet .

Négligée et sous-estimée au départ, la crise anglophone plombe la quiétude du chef de l’Etat camerounais. Lors de son récent séjour à l’étranger - en Italie et en Suisse, Paul Biya aurait été plusieurs fois interpellé sur cette brûlante situation. Ce d’autant plus que des voix s’élèvent pour décrier l’attentisme des pouvoirs publics à solutionner.
 
Aussi vrai que cette crise anglophone semble être une ruse de déstabilisation exogène et endogène du Cameroun. En fin mars 2017, António Guterres - le secrétaire général de l’Onu, aurait tenté en vain de s’entretenir par téléphone avec Paul Biya de la situation des droits de l’homme dans le Nord-ouest et le Sud-ouest - les deux régions anglophones du Cameroun.
 
La semaine dernière, c’est le représentant spécial du secrétaire général et chef de l’Unoca - le Bureau régional des Nations unies pour l’Afrique centrale, a exhorté les autorités camerounaises à examiner avec diligence les difficultés des populations vivant dans les régions du Nord-ouest et du Sudouest, privées d’Internet depuis mi-janvier 2017.
 
« C’est une situation déplorable. Mais je suis persuadé que cet important outil de développement, de communication et d’épanouissement collectif sera progressivement rétabli sur l’ensemble du territoire camerounais », a indiqué François Louncény Fall, avant de  quitter le Cameroun le 13 avril 2017 au terme d’une visite officielle de 4 jours.
 
internet de retour dans les régions anglophones
 
Le gouvernement camerounais a annoncé jeudi le rétablissement d'Internet dans la région anglophone du pays, après plus de trois mois de coupure du réseau.
 
Le président camerounais Paul Biya a ordonné jeudi 20 avril le rétablissement d'Internet dans les deux régions anglophones du pays qui ont connu une situation inédite en Afrique avec une coupure du réseau depuis plus de trois mois. "Instruction a été donnée [par le président Paul Biya] aux opérateurs de la téléphonie de rétablir Internet dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest avec effet immédiat", a déclaré à l'AFP le porte-parole du gouvernement Issa Tchiroma Bakary.
 
Internet a été rétabli vers 18 h (17 h GMT), a indiqué à l'AFP Gakwi Derick Jato, journaliste camerounais résident de la ville de Buéa, en zone anglophone.
 
"Mieux vaut tard que jamais mais quel gâchis et des questions restent en suspens. Le communiqué du porte-parole du gouvernement n'est pas rassurant", a indiqué Julie Owono, responsable Afrique de l'ONG française Internet sans frontières, jointe par l'AFP à Paris.
 
Lancée en novembre par des professeurs et des juristes, la contestation anglophone revendique le retour au fédéralisme en faveur des deux régions ou, pour une minorité, le séparatisme, avec la création d'un nouvel État.
 
(environ 2 milliards de pertes économiques en trois mois) causés par cette mesure d'apartheid à la camerounaise, mais qu'il ne l'a pas fait à temps, parce qu'il lui fallait préserver la forme unitaire d'un Etat dont la congénitale indivisibilité tient plus d'une double escroquerie politique et intellectuelle porteuse de division que d'un gentlemen agreement entre citoyens épris de ce "vivre-ensemble" que les bonnes âmes rabachent à temps et à contretemps ! Même si personne n'oubliera que la magnanimité présidentielle a été obtenue sous la pression des internautes et des ONG -rejoints ensuite par l'ONU
 
Afrique Monde Avec Agences
 
 
 
 

: Afrique Monde