Nombre total de visites : 3328677
Aujourd'hui : 184
En ligne actuellement : 4

Senegal : Indemnisation. Les expulsés des USA réclament 25 000 $ chacun

2017-04-20 11:50:17 - Le collectif des Sénégalais expulsés des Etats-Unis d’Amérique, en situation de détresse, ne compte pas baisser les bras, face à ce qu’il appelle les «dérives des autorités sénégalaises».

Face aux journalistes ce mercredi 19 avril 2017, au siège d’Amnesty international Sénégal, sis à Sacré-Cœur, à Dakar, le collectif a dénoncé fermement les propos du ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur, Mankeur Ndiaye, dans un communiqué de presse diffusé il y a quelques jours. Il demande ainsi la tête du ministre, celle du Consul général du Sénégal à New-York, El Hadj Ndao et celle du Directeur des Sénégalais de l’extérieur, Sory Kaba.
 
En réponse au ministre, Ousseynou Sadio, président dudit collectif, a soutenu que ses déclarations de Mankeur Ndiaye ne sont pas fondées. «Le ministre a dit que nous sommes des criminels et c’est pourquoi nous avons été expulsés. Je précise que nous ne sommes pas des criminels.
 
Il n’y a aucun criminel parmi nous. Nous sommes des innocents. Nous sommes des jeunes sénégalais qui avons décidé d’émigrer pour avoir une vie meilleure et aider nos parents. Il est en train de salir notre image à travers la presse. Et nous n’allons pas l’accepter», a-t-il lancé. Avant d’ajouter ; «nous lui demandons tout simplement de nous rendre nos sous afin que nous puissions aller travailler.
 
Nous ne connaissons ni le vol ni le mensonge. Parce que, dans l’avion, les Américains nous ont dit que chacun de nous aura un montant de 25 000 dollars (environ 15 millions de francs Cfa) en guise d’indemnisation».
Selon lui, le ministre a donné deux versions différentes. Parce qu’au début, il a avait soutenu que lui et ses camarades n’avaient pas de papiers pour séjourner en terre américaine. Et maintenant, il vient dire qu’ils sont des criminels. Ce qui n’est pas logique pour lui. Car, détaille-t-il, «les Américains ne pourront jamais nous expulser sans des documents valables».
    
Par ailleurs, Ousseynou Sadio a fait savoir qu’ils ont investi près de 7 millions de francs Cfa pour aller aux Etats-Unis d’Amérique. Et s’ils ont été expulsés, ils doivent en retour avoir un montant qui leur permettra de subvenir à leurs besoins. Sur ce, il invite le Président Sall à réagir sans délai avant qu’ils ne passent à la vitesse supérieure.
 
Ils ont sommé le président de la République de les recevoir immédiatement et leur remettre leur argent. Si rein n'est fait, ils prévoient de «rendre visite à tous les chefs religieux du pays pour leur rendre compte de nos misères», avant de passer à la vitesse supérieure.
 
Pour rappel, le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur avait déclaré dans un communiqué que «la mesure d'expulsion des ressortissants sénégalais résulte de procédures judiciaires initiées par les autorités américaines à l'égard d'étrangers ayant enfreint les lois du pays d'accueil. Pour la plupart, il s'agissait d'infraction d'entrée illégale en territoire américain.
 
Ces compatriotes sont passés par les pays de l'Amérique Latine pour entrer aux Etats-Unis sans visa et, sur place, se sont présentés comme des réfugiés pour solliciter l'asile politique. Après avoir instruit leurs dossiers suivant les procédures légales en vigueur aux Etats-Unis d'Amérique, et n'étant pas convaincus de leurs prétentions, les tribunaux américains ont décidé souverainement de leur expulsion. Pour chaque cas, les autorités Sénégalaises ont veillé, par l'intermédiaire du Consulat général du Sénégal à New-York, à ce que les droits soient préservés et que la dignité humaine soit respectée».
 
Auteur: Cheikhou AIDARA 

: Afrique Monde