Nombre total de visites : 3313123
Aujourd'hui : 485
En ligne actuellement : 2

Madagascar : Seul pays au monde ou les accusés ont droit à des évacuations sanitaires étant sous mandat de dépôt à l'hôpital. Affaire Claudine Razaimamonjy.Les syndicats ne lâchent rien et exigent son extradition

2017-04-17 21:01:04 - Les syndicats, tout corps de métier confondus (magistrats, douaniers, éducateurs, pénitencier, secteur privé) exigent de l’Etat, notamment de l’exécutif qu’il fasse extrader la milliardaire Claudine Razaimamonjy. Ces syndicats des travailleurs sous la bannière de la Solidarité des Syndicats de Madagascar (SSM) exigent que l’Exécutif envoie une demande d’extradition officielle aux autorités mauriciennes pour faire revenir au pays la milliardaire qui est censée être prisonnière. 

Notons que Hajo Andrianainarivelo, leader du parti d’opposition Malagasy Miara-Miainga (MMM) a déjà informé qu’il a envoyé une lettre au Premier ministre Mauricien lui demandant d’extrader vers Madagascar la milliardaire. D’autant que la malade, imaginaire ou non, a déjà quitté la clinique privée où elle était admise depuis quelques jours. Elle n’y est restée que deux nuits.
 
Il est sûr que les autorités mauriciennes se passeraient bien de cette visiteuse encombrante et de sa suite. Mais sans une demande émanant du pouvoir en place, c’est-à-dire du régime HVM, les autorités mauriciennes ne peuvent rien faire et n’ont aucun droit sur elle tant qu’elle respecte la loi mauricienne. Il est peu probable qu’avec tout le mal que le HVM a déployé pour faire évader cette célèbre prisonnière, il va la faire revenir au pays. Avant que la situation ne tourne au vinaigre, il est fort possible que Claudine va aller se dorer sur les plages d’autres pays plus accueillants, l’île Maurice étant trop proche de la Grande Ile.
 
Cette histoire de Claudine Razaimamonjy est du pain béni pour les opposants. Le HVM s’est tiré tout seul une balle dans les pieds, les opposants n’en demandent pas tant. Certains opposants comme Hajo Andrianainarivelo ou Guy Rivo Randrianarisoa du TIM ont rencontré la presse pour exprimer leurs points de vue, d’autres se sont montrés discrets. Le député TIM a avoué tout haut ce que l’opinion a pensé tout bas, « Madagascar est un Etat voyou », selon le député, pour l’opinion « Madagascar est dirigé par des voyous ». « D’autres sont tombés pour moins que cela » confient des vieux loups de la politique.
 
Yvan Andriamanga

: Afrique Monde