Nombre total de visites : 3313123
Aujourd'hui : 485
En ligne actuellement : 2

Panama Papers : 415 Français dans le viseur du fisc

2017-04-04 07:19:08 - Un an après les révélations sur l'argent caché par un cabinet panaméen, "Le Monde" fait le point sur l'enquête du fisc dans l'Hexagone.Le 3 avril 2016, une centaine de médias internationaux ont secoué la planète. Les révélations de l'affaire dite des Panama Papers sur l'argent dissimulé dans quelque 210 000 sociétés-écrans immatriculées par le cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca ont affolé les instances fiscales de près de 80 pays.

Le scandale a notamment ébranlé de nombreuses personnalités publiques, comme David Cameron, alors Premier ministre britannique, le footballeur Lionel Messi ou encore l'acteur chinois Jackie Chan. Sans compter les centaines d'anonymes touchés par cette bombe médiatique. Un an plus tard, en France, l'histoire est loin d'être finie, révèle Le Monde ce lundi. Selon le quotidien du soir, dont les informations ont été confirmées par Bercy, le Trésor a réalisé 560 vérifications de situations fiscales en France depuis août dernier.

14 % ont reconnu les faits
 
Entre les décès de certains potentiels fraudeurs et les doublons constatés car un foyer fiscal peut compter plusieurs comptes, l'administration a écarté une centaine de noms de sa liste initiale. Toujours selon Le Monde, certains de ces suspects ont également échappé aux remontrances du fisc en régularisant leur situation via une cellule française, le Service de traitement des données rectificatives (STDR), créé en juin 2013. Au total, 415 contribuables français seraient aujourd'hui sur la sellette. Parmi ces potentiels fraudeurs, 316 personnes ont fourni des réponses considérées comme « exploitables » au fisc, mais seules 45 d'entre elles - soit 14 % - ont reconnu les faits en totalité, indique le journal. Le combat international contre la fraude fiscale bat par ailleurs son plein. Selon l'ONG britannique Oxfam, un quart des bénéfices des banques européennes proviendrait des paradis fiscaux.
 
PAR 6MEDIAS
 
 
 
 
 

: Afrique Monde