Nombre total de visites : 3354441
Aujourd'hui : 92
En ligne actuellement : 4

Guyane : L'impérial socialisme envoie-t-il des supplétifs issus des minorités dites visibles pour présenter ses excuses dans les (néo)colonies françaises ?

2017-04-02 20:55:06 - C'est donc la ministre de l'Outremer Ericka Bareigts, originaire de la Réunion, qui a été chargée par le gouvernement socialiste français d'aller exprimer ses excuses au nom de la France dans son traitement de la Guyane tandis que le ministre de l'intérieur du gouvernement restait à l'abri. C'est donc une ministre subalterne et non un ministre régalien qui est allé s'excuser publiquement au nom du gouvernement. Faut-il y voir une forme de manque de courage politique de la part du gouvernement impérial-socialiste ? 

On se souvient que lorsqu'il avait fallu envoyer un ministre de la République assister à la commémoration du génocide rwandais, François Hollande avait chargé Christiane Taubira, originaire de la Guyane, de la sale besogne avant d'y renoncer devant les accusations de crimes contre l'humanité et de complicité de génocide formulées par le despote Kagamé à l'encontre des autorités françaises.
 
Le Rwanda, ex-néocolonie française, avait basculé dans une violence génocidaire en 1994 tandis que le gouvernement de cohabitation de François Mitterrand (héros de François Hollande et de son ex-femme Ségolène Royal) avait soutenu politiquement, militairement et économiquement le gouvernement génocidaire rwandais.
 
Par SLT

: Afrique Monde