Nombre total de visites : 3288265
Aujourd'hui : 508
En ligne actuellement : 5

Tunis : Un crocodile du Zoo de Tunis tué à coups de pierres par des visiteurs

2017-03-02 23:41:34 - La municipalité de Tunis a annoncé ce mercredi 1er mars sur sa page Facebook qu'un crocodile du zoo de la capitale tunisienne a été tué à coups de pierres par des visiteurs.

"Un groupe de visiteurs du zoo a lancé des pierres sur la tête du crocodile, ce qui a provoqué une hémorragie interne ayant causé sa mort", ont-ils indiqué dans le communiqué en dénonçant "un comportement sauvage". L'information était accompagnée de photos montrant l'animal ensanglanté (voir ci-dessous).
 
Le crocodile du nil a été tué mardi "en fin d'après-midi", touché à l'œil par deux grosses pierres, a précisé à l'AFP le Dr Amor Ennaifer, vétérinaire et responsable du zoo du Belvédère. "C'est terrible. Vous n'imaginez pas ce que les animaux endurent de la part de certains visiteurs", a-t-il poursuivi. Une pétition a été lancée mercredi par un visiteur indigné sur Avaaz.org pour réclamer au président Beji Caid Essebsi de "punir les criminels" qui ont assassiné le crocodile.
 
Attention, certaines photos peuvent heurter les plus sensibles:
 
 
"Sauver le belvédère"
 
Hager Ben Cheikh Ahmed, journaliste et femme politique tunisienne, a dénoncé dans un communiqué sur son mur Facebook les nombreux décès d'animaux dans ce zoo à mauvaise réputation. "Quelques mois auparavant, un phoque a subi le même triste sort. Des visiteurs du quartier voisin, en quête de sensation, sans éducation, qui parfois ne payent même pas les droits d'entrée, viennent saccager et se défouler sur de pauvres bêtes", explique-t-elle. La politicienne précise avoir convenu d'organiser une réunion d'urgence avec les élus de la ville pour "sauver le belvédère et le Zoo de Tunis".
 
Le comportement de nombreux visiteurs du zoo du Belvédère, situé dans un grand parc éponyme du centre de Tunis, est régulièrement dénoncé sur les médias et les réseaux sociaux. "Des citoyens laissent derrière eux des déchets, des sacs plastique (...). Ils lancent des pierres sur les lions et les hippopotames", a ajouté le Dr Ennaifer.
 
"Certes, il y a des panneaux et des gardiens mais ce n'est pas suffisant, surtout en cette période de vacances scolaires. Il y a plus de 150 espèces dans le zoo, nous n'allons pas mettre un gardien devant chaque cage", a-t-il encore dit. "Il faut que les gens prennent conscience qu'il faut respecter les animaux", souligne le docteur.
 
L'an dernier, des images montrant le zoo jonché de détritus, comme des bouteilles en plastique dans les bassins, avaient fait scandale. La direction avait dit le nettoyer quotidiennement et estimé que les visiteurs étaient responsables de cette "situation catastrophique".
 
huffingtonpost.fr

: Afrique Monde