Nombre total de visites : 3373362
Aujourd'hui : 438
En ligne actuellement : 2

USA : Un élu du Congrès américain veut faire annuler l'aide des États-Unis au Sénégal

2017-02-14 13:03:48 - Mark Meadows, membre du congrès des États-Unis a présenté un projet de loi en vue de faire annuler l'aide au développement des États-Unis au Sénégal pour au moins deux ans.

 
Dans ce projet datant du 1er février et révélé par le site Dakaractu, l'élu estime que cette aide peut être mise à profit d'autres pays africains, notamment le Rwanda et l'Ouganda qui défendent des intérêts communs à ceux du peuple américain.
 
Pour la presse sénégalaise, cette initiative de Mark Meadows, réputé proche d'Israël, n'est autre qu'une "vengeance" après le soutien du Sénégal à la résolution 2334 de l'ONU en faveur de la Palestine.
 
En effet, cette résolution dont le Sénégal est l'un des initiateurs, "exige de nouveau d'Israël qu'il arrête immédiatement et complètement toutes ses activités de peuplement dans le Territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est".
 
Adopté le 23 décembre 2016, le texte est également à l'origine de brouilles entre le Sénégal et Israël qui aurait lui aussi suspendu toute coopération diplomatique avec le pays de la Teranga toujours selon la presse locale.
 
Entre 2010 et 2015 le Sénégal a bénéficié de quelque 540 millions de dollars du Millennium Challenge Corporation, un programme financé par l'administration américaine en vue de réduire la pauvreté par la croissance économique.
 
Sélectionné sur la base de trois critères que sont la bonne gouvernance, la création d'un environnement favorable à l'initiative privée et l'engagement de l'État à faire des investissements conséquents dans le secteur social, le Macky Sall a de nouveau été retenu pour le programme en décembre 2015 pour une autre période de cinq ans.
 
Mais pour Mark Meadows, en cette période où la dette américaine s'envole, l'État américain devrait revoir son quota d'aide étrangère. Renvoyé devant la commission des Affaires étrangères, le texte attend d'être adopté par le Sénat et la Chambre des représentants des États-Unis d'Amérique réunis en Congrès.
 
Africanews

: Afrique Monde