Nombre total de visites : 3331197
Aujourd'hui : 658
En ligne actuellement : 3

France : AFFAIRE THÉO. Une visite surprise du Président très mise en scène. De Mitterrand à Hollande, les visites très médiatiques aux victimes de violences policières

2017-02-08 22:19:38 - C'est une image peu fréquente que celle de la visite de François Hollande à Théo. Ce mardi 7 février, devant la caméra du Parisien, le chef de l’Etat s’est rendu au chevet du jeune homme de 22 ans, hospitalisé après une interpellation policière violente à Aulnay-sous-Bois. 

Une interpellation durant laquelle il a reçu notamment un coup de matraque télescopique dans l'anus. La visite de Hollande, soigneusement mise en scène, intervient alors qu’un policier a été mis en examen pour viol après cet événement. De François Mitterrand à Hollande, tour d'horizon non exhaustif et en images des visites présidentielles aux victimes de violences policières.
 
Comment filme-t-on les (rares) visites présidentielles aux victimes de violences policières? François Hollande a rendu visite, mardi 7 février, à Théo. Le jeune homme de 22 ans a été blessé par des policiers lors de son interpellation, le 2 février, à Aulnay-Sous-Bois (93). Il souffre d'une blessure grave à l'anus suite apparemment à l'insertion d'une matraque télescopique. L'un des policiers a été mis en examen pour viol, et trois autres pour violences volontaires. Alors que plusieurs manifestations ont eu lieu ces derniers jours pour dénoncer les violences policières, le président de la République a donc rencontré le jeune homme hospitalisé. 
 
Une visite filmée par deux journalistes du Parisien.
 
Que nous montre cette courte vidéo, un peu tremblante et d'à peine deux minutes, publiée sur le site du Parisien ? On y voit Hollande au chevet du jeune homme, immobile et visiblement souffrant. "Nous avons une pensée pour Théo" déclare le président, face à la caméra. Il tient à rappeler que le jeune homme a toujours eu "un comportement exemplaire", tout comme sa famille qui veut "vivre en paix, et en rapport de confiance avec la police, aussi". 
 
Puis Hollande ajoute, avec un regard vers son interlocuteur : "Mais je crois qu'il tient à adresser un certain nombre de messages". "Je tiens à remercier le président qui s'est déplacé pour moi", commence alors Théo. Avant de lancer, quelques secondes plus tard, un appel au calme aux habitants de sa ville : "Stop à la guerre. Soyons unis,...
 
Par Juliette Gramaglia
 

: Afrique Monde